Chihuahua, zébu et Cie : l’étonnante histoire des noms d’animaux

De Henriette Walter et Pierre Avenas. Robert Laffont (Points), 2007. Essai zoo-linguistique. Excellent. [315 p.]

chihuahuaRésumé : « Savez-vous que le loup a laissé sa griffe sous les termes lycée, Louvre et même lupanar ? Pourquoi le hot-dog porte-t-il un nom si étrange ? Et quels animaux se cachent derrière les mots butane et vaccin ? Quinze chapitres savants et malicieux débusquent les traces de nos animaux familiers au détour des conversations et des langues… Fourmillant d’illustrations et d’anecdotes, ce bestiaire fait escale aux portes de la mythologie et de la littérature. Un étonnant voyage dans les contrées animalières de notre langue. Amis des bêtes et amateurs de mots, ce livre est pour vous !« 

Voilà un documentaire au titre et au résumé aguicheurs de mon point de vue zoomaniaque et linguistiphile. (Non aucun de ces deux mots ne semble exister)

Du chien à l’éléphant en passant par l’âne, le chat, le cheval, le bœuf et quelques autres, c’est une incursion mi-sérieuse mi-loufoque que nous propose la paire d’auteurs dans l’histoire des noms d’animaux (plus ou moins domestiques, « communs ») tels que nous les connaissons, et leur usage courant ou moins courant. L’absurdité ou l’humour de la chose n’est pas toujours du fait des auteurs puisque l’étymologie emprunte parfois des sentes à peine visibles, enjambe un fourré de ronces, saute par-dessus un fossé et se retrouve à 10 mètres du chemin principal sans laisser de traces, ou à peine ! Il arrive aussi parfois au linguiste amateur d’être sûr d’être sur la trace d’un animal et de trouver la queue d’un autre – fort heureusement ici nous sommes soigneusement guidés, même lorsque les embranchements ne semblent pas évidents à choisir, ou trop évidents.

Une petite liste pour ceux qui auraient un intérêt très spécifique à ce livre : on y trouve chien, chat, cheval, âne, renard, bœuf, mouton, chèvre, porc, chameau, souris, lapin, dauphin, belette, et éléphant (et leurs proches cousins).

Je dois dire que l’ensemble m’a paru très clair et très bien explicité et documenté (bravo pour les 10 pages de notes renvoyées à la fin, l’index, et la table des matières – certes ces outils ne serviront pas à tout le monde – d’ailleurs il n’est pas nécessaire d’aller lire chaque note pour suivre, il s’agit dans leur grande majorité de sources – mais pour moi c’est une preuve d’un travail sérieux). La structure du livre est bien pensée, la fatale (comme souvent dans les livres « à listes ») répétition des types de paragraphes et présentations ne pèse pas, peut-être aussi car les parties sur chaque animal sont inégalement scindées, créant une aération déséquilibrée bien agréable.

Pour chaque animal on explore à la fois l’aspect phylogénétique (classement dans le règne animal), linguistique (pourquoi on l’a nommé ainsi, dans quelle langue ; quelles sont les variations qui existent, les homonymies, les reprises du mot pour d’autres objets ou concepts), anthropologique – le rapport à l’humain – et anecdotique (toujours dans un cadre linguistique). A cette heure je me dis que certains d’entre vous s’attendront peut-être à trouver une partie proverbiale ; mais les proverbes et expressions sont des utilisations plus complexes, plus avancées du mot en lui-même ; or c’est sur l’évolution de ce dernier qu’est la focalisation.

C’est en même temps très fouillé et, comme je le disais plus haut, peu compliqué à suivre.

A cause des nombreuses explications linguistiques et phonétiques, je ne le conseillerais pas à strictement n’importe quel lecteur qui ne serait pas forcément prêt à mettre son nez dans ces parties-là. Toutefois il pourrait être abordable pour des personnes grandes débutantes en linguistique (pour peu que la motivation soit présente).

Un document très sympathique et très enrichissant sur la linguistique sous-tendant les emplois de noms d’animaux, pour les amoureux des mots et de leur(s) histoire(s). Il existe un autre tome, au moins, sur les animaux moins communs que le renard, le mouton, le loup ou l’agneau.

Chroniques d’ailleurs : Lynnae

Publicités

4 réflexions au sujet de « Chihuahua, zébu et Cie : l’étonnante histoire des noms d’animaux »

  1. Si vous aimez les mots, l’étymologie, les histoires d’origines linguistiques, je ne pense pas que vous serez déçus. Si vous aimez les animaux mais que la linguistique vous ennuie, passez votre chemin. Si vous ne savez pas si vous vous intéresseriez à ce type de livre, alors je vous laisse décider. 😉

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s