Les Yeux d’Harry

De Nathalie Hug et Jérôme Camut. Le Livre de Poche, 2010. Thriller/Aventure. Excellente lecture. [440 p.]

yeuxdharryRésumé : « Inde, Etat du Kerala. Jan Craven, un ex-journaliste, tombe malencontreusement dans un trou masqué par des branchages. Alors qu’il se désespère, un être hirsute, au langage incompréhensible, surgit et repart sans lui apporter aucune aide. Sorti d’affaire des heures plus tard, Jan retrouve la trace d’Harry, un étrange individu qui vit dans les arbres. Intrigué, il s’attache à ses pas, renouant ainsi avec son instinct de journaliste. Très vite les deux hommes sont pourchassés, menacés de mort. Mais qui est Harry ? Comment a-t-il perdu ses capacités mentales ? Pourquoi cherche-t-on à l’éliminer ? De l’Inde au Sri Lanka, des îles anglo-normandes à Paris, une quête haletante au dénouement glaçant.« 

Wouhouh ! Je viens de courir trois fois autour de la Terre et je me sens prête à repartir ! Je viens de refermer ce livre et j’en veux encore, du Harry, des péripéties, d’autres lignes et d’autres livres de ce fabuleux duo d’auteurs qui se nomme lui-même JCHN parce que ça s’engloutit comme du chocolat noir et que toute amertume ou effet crispant trouvée dans les intrigues fait partie de leur saveur.

J’étais passée complètement à côté de cette parution du couple – mais encore faudrait-il que je cherche à suivre les parutions tout court en ce moment – et c’est Nathalie qui me l’a conseillé lors de ma rencontre avec eux au dernier Livre sur la Place. Ils m’ont précisé que c’était plus un roman d’aventure qu’un thriller comme ils en ont écrit de manière plus régulière jusqu’ici, et c’est vrai que s’il y a des courses-poursuites et des tueurs dans cet ouvrage le héros se fait principalement balader de péripétie en mésaventure, trop de choses lui tombent sur le râble pour qu’il puisse réellement enquêter. S’il a un instant de répit, Harry lui aura toujours des idées à la noix ou des paroles nouvelles mais toujours aussi sibyllines qui emmèneront Jan Craven et le lecteur sur d’autres pistes… pas forcément plus éclairantes, en tout cas pas sur le moment.

Mais Harry n’était pas à proprement parler un être sensé, je l’apprendrais plus tard. Oh non, nous sommes, en sa présence, loin de la définition de la raison.

Pourtant au fur et à mesure que l’on chemine sur les sentiers tortueux de l’esprit d’Harry se dessine un schéma flou et incertain qui ressemble, vaguement au début, plus précisément ensuite, à une intrigue policière.

Question forme je n’ai rien à redire, le rythme est trépidant sans assommer le lecteur, des pauses étant ménagées ici et là juste le temps de reprendre son souffle et de faire le point sur la situation des deux héros. La qualité de la langue est supérieure à ce que j’attends généralement de ce type de roman, dont le but n’est certes pas pour l’auteur d’étaler sa prose mais dans lequel j’apprécie toujours, tout de même, un peu de nuances dans le choix des mots ou leur structuration globale. Hug et Camut sont toujours aussi doués pour nous transmettre, nous faire respirer et vivre une atmosphère ou un lieu donné.

Circulation infernale, invraisemblable, bourdonnante de ses millions de motos, de scooters, de mobylettes, de… je ne sais trop quoi pourvu qu’il y ait un moteur, des roues, le tout monté dans le bon sens, et que ça avance.

J’ai eu un peu peur que certains retournements de situation ou interférences du passé dans le présent puissent légèrement alourdir l’intrigue mais non, les auteurs expédient très vite ce qui pourrait devenir encombrant, rafraîchissent ce qui doit rester en lui offrant un nouveau rôle dans l’intrigue, ne se perdent pas en stéréotypes ou en clichés. Je n’ai pas adoré tous les personnages mais au final je les ai trouvés passionnants et cohérents car beaucoup ont leur part de mystère ou de charme qui a toute sa place soit dans l’intrigue soit dans le style narratif, qu’ils soient sombres, frais, ou décalés.

Que dire d’autre ? Vous avez l’essentiel dans le résumé, vous n’avez plus qu’à embarquer si vous souhaitez en savoir plus, car le reste appartient à la découverte du livre.

Un roman d’aventures de dingues, avec un Harry très fort pour faire tourner tout le monde en bourrique, surtout qui veut bien l’écouter. Pourtant des délires d’un taré pourrait bien surgir une forme de vérité.

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Les Yeux d’Harry »

  1. Et bien dis donc, tu enchaînes les livres de ces auteurs en ce moment! Mais une recommandation de l’auteure elle-même, c’est vraiment top 🙂 En tout cas, il faudrait vraiment que je retrouve ce livre du couple dans mes cartons!

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s