Who’s Horrible in History

De Terry Deary. Scholastic, 2009. Historique humoristique jeunesse. Bonne lecture. [80 p.]

Illustrations de Martin Brown.

whoshorribleRésumé : « The book you’ve all been waiting for – the Horrible Who’s Who! Discover the merciless miscreants and ruthless rogues who made the past such a perilous place! In his laugh-out-loud compendium, Terry Deary names and shames fifty of history’s all-time vilest villains, from gruesome grave-robbers to the beastly ‘Blood Countess’. The book is stuffed with colour pictures, putrid profiles, nasty newspaper articles, despicable diary entries and even some stomach-churning Sticky End fact files. BEWARE! You won’t find any nice, caring, boring people in here. Only awesomely evil, totally HORRIBLE ones! »

Je rempile avec un titre de Terry Deary et si vous me passez la rime I’m slightly getting weary. Attention, je ne dis pas que cette série se fatigue à la longue ou qu’elle perd en qualité, mais plutôt qu’à force de lire plusieurs titres de cette collection l’humour qui forcément ne se renouvelle pas tant que ça, formule oblige, ne m’amuse plus autant qu’au début.

Les tyrans, assassins, idiots meurtriers en tous genres de l’Histoire sont de nouveau en première page dans cet opus qui nous propose un concept de « who’s who » qui je dois dire m’a assez convaincue, malgré le format jeunesse (donc court, et toujours axé sur les actions horribles ou trash des personnages en oblitérant presque tout le reste). Nous passons donc en revue plusieurs « catégories » de personnes peu sympathiques, toujours présentées en allitérations : Maniac Monarchs, Rotten Rebels, Crazy Criminals… avec des mises en pages assez sympathiques et « people-isées », ce qui m’a plu.

whoshorrible-extrait

En en discutant avec quelqu’un j’aurais simplement une petite remarque, qui peut être prise ou non comme une critique négative, mais qui ne m’a pas gênée plus que ça à ma lecture, ni lors des autres : la collection est, de ce que j’ai lu, très axée sur l’Europe. On pourrait apprécier quelques odieux personnages d’Asie, Afrique ou ailleurs. Pour être tout à fait honnête j’ai cru voir passer un ou deux asiatiques et américains, mais c’est tout. De même en Europe les « grands » pays ont peut-être un peu plus de pages pour eux que les autres, et je ne me souviens pas trop d’avoir vu passer des dictateurs ou assassins macédoniens, polonais, grecs hors Antiquité, biélorusses…

Si le niveau d’anglais n’est pas très compliqué car il s’agit d’ouvrages jeunesse, un peu plus de vocabulaire vous permettra de comprendre la plupart des jeux de mots.

Je n’ai pas de quoi donner un avis négatif non plus sur ce nouvel opus, qui s’il ne m’a pas autant fait rire que les premiers que j’ai lu reste fidèle à la série en termes de cohérence et de qualité.

Advertisements

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s