Star Trek Into Darkness

De J.J. Abrams. 2013. Vu en VF.  Science-fiction. Bon film, très distrayant.
startrek1Résumé : « Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos…
Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.
Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipe. »
Star Trek, version 2008 était ma toute première incursion dans cet univers, mis à part de sombres allusions entendus parlant du capitaine Kirk, de l’Enterprise, de Spock et des Klingons, et leur langue apparemment suffisamment développée pour l' »apprendre » (d’un point de vue linguistique, hautement douteux, très ambigu, ou du moins très difficile et limité, tout comme le sindarin et le quenya), sans parler d’un curieux signe de la main. Maintenant je ne confonds plus avec l’univers Stargate (que je connais aussi assez mal, avec juste le film et quelques épisodes SG-1 de vus) !
J’avais plutôt bien aimé le premier film, et j’ai quelque part encore plus aimé celui-ci. Bien sûr, c’est un film de S-F avec vaisseaux spatiaux, combats spatiaux, et extra-terrestres. Aux détracteurs se plaignant des effets spéciaux, vaisseaux, et tout le tralala, je dirai : allez voir autre chose qui vous corresponde plus. Ce film-là est peut-être moins complexe que d’autres, mais il est bon. Les effets spéciaux ne sont pas invasifs, ils sont loin de faire tout le film (contrairement par exemple aux Avengers), et personnellement je trouve que les dialogues ne sont pas trop mal (quelques ratés mais pas ridicules de manière globale), la musique est excellente, les péripéties bien tournées et pas trop mal pensées, les acteurs à peu près convaincants de manière générale, et même quelques bonnes surprises :
– Simon Pegg reprend son rôle de Scotty, toujours très à l’aise dans son personnage !
– Benedict Cumberbatch en bad guy, très inattendu (j’avais lu qu’il allait jouer dedans, mais sans plus de détails), et formidable de mon point de vue. J’ai repensé à certaines critiques positives quand à son visage très expressif – je pense qu’il a peut-être aussi du coup des non-admirateurs ! Dans certaines scènes c’est très flagrant et peut-être un peu de trop, mais de manière générale je trouve que c’est un excellent acteur et qu’il a bien tenu son rôle dans Star Trek. Je ne l’ai vu que dans Sherlock (la série BBC) pour le moment, mais je suis déjà fan.
(- Et j’ai enfin « trouvé » Karl Urban, il joue le docteur Bones. Je n’avais pas du tout retrouvé la tête d’Eomer dans le premier ST. Oui, on a les références qu’on a.)
startrekJ’aime bien l’univers et la manière dont il fonctionne, s’il y a d’autres films j’irai sûrement les voir (peut-être pas tous au ciné, à 6,30€ la séance la moins chère en province ça commence à faire peur, les gens ne risquent pas de repeupler les cinés avec ça, bientôt ce sont des DVD neufs et à peine sortis qu’on pourra se payer à la place). Je suis aussi curieuse à propos des livres Star Trek et de la vieille série.
Publicités

3 réflexions au sujet de « Star Trek Into Darkness »

  1. coucou, si tu veux en savoir plus sur Star Trek cela tombe bien, je t’invite à aller sur mon blog, je commence juste une série d’articles pour présenter la saga et la faire découvrir à ceux qui la connaissent peu. http://chezlaventurierdesreves.over-blog.com/article-c-est-quoi-star-trek-55268908.html

    Into Darkness est un très bon divertissement, après il faut savoir que le reboot (celui là et le film de 2009) respecte assez peu l’esprit de Star Trek. A vouloir faire un ST moderne ils en ont retiré le coeur : l’humanité optimiste et le fond philosophique. Donc c’est un bon film certes, mais pas vraiment un Star Trek.

    a bientot !

    • 756 épisodes !!!! Bon si j’ai l’occasion de voir les vieux films, pourquoi pas, je ne suis pas allergique aux vieilles marionnettes en caoutchouc et autres pyjamas spatiaux 😉 – mais là ça fait beaucoup à voir d’un coup (je ressens la même chose face au tout aussi énorme Dr Who). Par contre au vu de ta page explicative, je ne vois pas trop en quoi les deux derniers films respectent peu les règles ST – trop « épurées » peut-être, pas rapport aux versions plus anciennes ? Parce qu’elles sont là quand même, je trouve ; en tous cas ça ressort quand même des films par rapport à d’autres sagas/univers. Merci de tes infos 🙂

      • hello ! t’inquiète, heureusement tu peux voir une série, et même un épisode sans regarder touuuuuuuuuuuuute la saga ! c’est le gros avantage des stand alone.

        alors je reprend :
        les deux films = action 90% / réflexion 10% ; le reste de la saga = inverse (action 10% / réflexion 90%) (et avec ce point c’est le fond de la saga qui n’est pas respecté. Tu trouve que c’est quand même mieux que d’autres films de SF ? ça dépends lesquels alors ^^ Mais d’accord on peut dire, notamment dans le deuxième film, que la réflexion est plus poussés que dans les blockbusters de super héros ou de star wars).
        les 2 films = crédibilité scientifique sérieusement mis à mal (les invraisemblances se succèdent, comme l’usage des vortex, m’enfin c’est sûr si t’y fait pas gaffe tu vois rien) ; le reste = crédibilité scientifique poussée (un moteur à réaction matière / antimatière est théoriquement possible par exemple).

        Le futur optimiste de la saga, où tu as une place parce que tu la mérite, où il n’y a plus d’argent ni de publicité etc, devient un futur où tu peux te faire pistonner (dans les deux films Kirk devient capitaine parce qu’il est « le fils de » puis parce qu’un vieux Spock alternatif a dit que ça devait être lui et personne d’autre), et la Terre est montré comme un mélange de tout et n’importe quoi avec de la pub à la pelle.

        Je peux même dire que les deux films reviennent dans les clichés actuels avec la psychologies des persos, et n’ont donc rien de progressiste. c’est flagrant avec l’amourette entre spock et uhura dans le premier film (le deuxième fait déjà un effort notable).

        de rien 😉 je parlerais de ST pendant des heures hi hi^^

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s