Forteresse digitale

De Dan Brown. 2006. S-F / Thriller technologique. Pas trop mauvais, mais pas de la grande littérature non plus.
Titre original : Digital Fortress (1998)
forteressedigitaleRésumé : « Lorsque le super-ordinateur de décryptage de la NSA ne parvient pas à déchiffrer un code, l’agence appelle à la rescousse sa cryptanalyste en chef, Susan Fletcher, une belle et brillante mathématicienne. Ce que va découvrir Susan ébranle tous les échelons du pouvoir : la NSA est prise en otage – non sous la menace d’une arme ou d’une bombe, mais par un système de cryptage inviolable qui, s’il était mis sur le marché, pulvériserait tout le renseignement américain ! Prise dans un tourbillon de secrets et de faux-semblants, Susan se bat pour sortir l’agence de ce piège. Trahie de tous côtés, il ne s’agit bientôt plus seulement pour elle, de défendre son pays mais de sauver sa propre vie, ainsi que celle de l’homme qu’elle aime.« 
Le premier roman de Dan Brown. En gros l’intrigue est assez simple, sans trop de choses entremêlées, mais l’auteur la tient bien jusqu’au bout, du coup. La plupart des rebondissements sont attendus, mais rigolos et pas trop mal gérés. Je plains un peu David qui s’en prend pas mal dans la tronche, parfois il n’est pas très doué mais on lui pardonne un peu, parce que ce n’est qu’un cryptologue. Avec le cadre technologique on dirait un peu du vieux Crichton, avec les questions éthiques se heurtant aux questions technologiques et sécuritaires. En ce sens, je le trouve plus intéressant que Da Vinci Code. Et terriblement d’actualité. http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-23023576
En effet, une fois de plus, Dan Brown nous montre à quel point les cryptologues sont des gens qui vivent dans un monde « tour d’ivoire », beaucoup trop complexe pour arriver à gérer la vie de tous les jours dès qu’elle déborde de trop, les petites aventures, etc. J’aime lire du Dan Brown en particulier pour ça : me moquer des personnages qui n’arrêtent pas de se retrouver dans des situations idiotes et ont plutôt du mal à s’en sortir.
Et puis il y a toute le paradoxe des cryptogrammes. Je crois que Dan Brown essaie en même temps d’entrer suffisamment dans les détails pour attirer le lecteur, mais pas trop, pour ne pas le perdre, et en même temps en ce qui concerne la résolution d’énigmes, si ça se passait trop vite il n’y aurait pas autant de suspense, non ? Du coup en plus des scènes à la James Bond ratées, – parce que pas de James Bond mais seulement des cryptologues pas doués – on a aussi l’incroyable temps de suspense dû à la Résolution de l’Enigme, qui n’est pas forcément tellement plus poussée que les choses qu’on trouve dans Mickey Parade, mais que les pros vont mettre des pages et des pages à craquer, toujours je pense pour que le lecteur puisse participer, ce qui ne serait probablement pas le cas si c’était des énigmes haut de gamme, tout en maintenant un certain suspense. Bref. Le plus magnifique exemple, je l’ai trouvé dans Anges et Démons, que j’ai commencé il y a longtemps mais pas terminé encore, avec une écriture à l’envers (genre miroir) : deux pages de « je ne connais pas cette écriture », « quel code avancé, on n’y comprend rien », etc. Très drôle. Ici, on en a une un peu plus complexe, mais quand même. Avec un peu de culture générale et/ou un bac scientifique et/ou un intérêt pour la physique c’est gérable (j’avais mon idée 2 min après avoir lu le truc), mais eux vont mettre 14 pages, et chercher bien trop loin, avant de trouver la réponse qui n’est pas si compliquée.
Toujours un bon moment de rigolade. Encore une lecture de vacances.
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s