Ice Limit

De Preston & Child. L’Archipel, 2002. Thriller scientifique. Bonne lecture. [456 p.]

Titre original : The Ice Limit, 2000

icelimitRésumé : « Un astéroïde géant découvert sur un îlot au large du Cap Horn ! Avant de pouvoir prévenir les autorités scientifiques, l’explorateur responsable de cette mise au jour meurt dans des circonstances inexpliquées… Lorsque la nouvelle parvient au collectionneur Palmer Lloyd, celui-ci réagit sur l’heure : il lui faut cette météorite. A tout prix. Cette pièce assurera la renommée du Museum d’histoire naturelle qu’il projette d’ouvrir, non loin de New York. Peu importe le coût et les risques de l’expédition. Lloyd n’a qu’une idée en tête : arriver le premier sur l’île Desolacion et rapatrier le corps céleste. Vingt-cinq mille tonnes : l' »objet » le plus lourd jamais convoyé ! Mais la mission devient course-poursuite lorsque l’équipage du Roolvag, le supertanker affrété par Lloyd, est pris en chasse par un destroyer de la marine chilienne… A l’évidence, le milliardaire n’est pas le seul à convoiter cette météorite douée d’étranges propriétés. Dont celle de réduire à l’état de cendres quiconque l’approche de trop près…« 

Je suis assez déçue de ma lecture, sans être non plus convaincue de devoir la déconseiller formellement.

En effet, j’avais découvert le duo d’auteurs dans un thriller palpitant, doté de personnages géniaux et d’une intrigue prenante servie par une plume très énergique mais aussi fine. Ici, j’aurais presque pu penser que ce n’était pas les mêmes qui avaient écrit ce bouquin.

Lire la suite

Publicités

Le Mystère du trésor englouti

De Stéphane Tamaillon. Imaginemos, 2013. Aventure jeunesse. Bancal. [149 p.]

Lu dans le cadre d’une Masse Critique organisée par Babelio

mysteretamaillon

Résumé : « Et dire que Jules, qui déteste la plage, avait peur de s’ennuyer, sans ordi, sans télé, sans copains ! Ses vacances vont vite se transformer en une incroyable chasse au trésor quand il découvrira ce que cachent le musée, le phare, la forêt, la dune, les blockhaus engloutis. Mais saura-t-il déchiffrer le code secret ? Vite, on plonge dans l’aventure…« 

Je pense que je vais définitivement arrêter de me faire du mal en lisant cet auteur, ça ne colle pas entre nous.

J’ai lu ce livre il y a une semaine et j’en ressors encore de la frustration. Au vu du résumé, de la couverture, du genre, j’étais pourtant très bien partie : les romans d’aventure jeunesse c’est quelque chose qui passe toujours bien, même encore maintenant que je n’ai plus l’âge de m’asseoir par terre dans le rayon pour bouquiner et pousser des exclamations d’excitation quand le groupe de jeunes aventuriers trouve le trésor ou un indice d’importance (mais j’apprécie quand même lire ou fouiner à l’étage jeunesse pour ne pas trop me contraindre me comporter comme une adulte rigide, silencieuse et posée ! ça y dérange moins).

Lire la suite

Drame de Troll

De Sir Terry Pratchett. L’Atalante, 2000*. Nouvelle. Très bonne lecture. [25 p.]
* petit livre gratuit (précision de la 4e)
Titre original :  Troll Bridge, 1992.
dramedetrollRésumé : « Le bon vieux temps… Tout était mieux autrefois, les hivers étaient plus froids, les forêts, plus lugubres, les gobelins, plus hargneux, les trolls, plus sanguinaires et sur les ponts. Le progrès est définitivement une mauvaise chose pour Cohen le barbare. Pris d’un élan nostalgique, il chevauche vers un pont, bien décidé à massacrer du troll, comme dans le bon vieux temps ! »
Cohen le Barbare et son cheval parcourent comme d’habitude le Disque-monde de consort. Pourtant aujourd’hui quelque chose est différent : Cohen a une quête personnelle à achever avant de mourir (ce qui n’est pas tout à fait pour tout de suite mais sait-on jamais).

Lire la suite

Question de valeur…

(…linguistique)
1. Point de départ
De nos jours dans le monde francophone tout le monde répète à l’envi la désormais fameuse performance d’Andy Serkis en tant que Gollum sur le mode de « mon Précccieux… ». Cela fait maintenant plus de 10 ans, et cela semble n’avoir choqué personne. Pire encore, dans les films, les autres personnages reprennent une ou deux fois ce terme eux aussi.
Pourtant, avant 2001, qui aurait utilisé cette formule pour parler d’un bien chéri ? Que ramassent les enfants ? Des « trésors », pas des « précieux » (sic) !

Lire la suite