In a Glass Darkly

De Sheridan Le Fanu. 1872. Nouvelles fantastiques. Très bonne lecture.
Le Fanu est un nom qui m’était connu depuis quelques années, car c’est un des grands du fantastique du XIXe. Sa nouvelle Carmilla aurait inspiré Bram Stoker pour son Dracula.
inaglassLe recueil de nouvelles qui m’est tombé entre les mains est apparemment le plus lu : il comporte, autres que la nouvelle éponyme et Carmilla citée ci-dessus, trois autres nouvelles, Green Tea, Mr Arbottle, et The Room in the Dragon Volant. Je n’ai pas lu The Room parce que je devais rendre le livre à la bibliothèque, et j’ai arrêté Mr Arbottle parce que je n’ai pas trop accroché (et que j’étais en retard aussi), mais j’ai beaucoup aimé les trois nouvelles que j’ai lues en entier, avec une préférence pour Carmilla dont le rythme m’a plus convenu que celui des deux autres (lent surtout au début).
Ecrivain irlandais, Le Fanu a connu les parents d’Oscar Wilde, qui, bien que n’ayant que très peu apporté sa plume au genre fantastique, reste néanmoins également un grand nom parmi les écrivains irlandais de cette époque ;).
Il semble s’être spécialisé dans les apparitions, le surnaturel, plus que le morbide ou les atmosphères à suspense. Je le rapprocherais plus de Bram Stoker, Machen ou Sheffield que de Poe.
Publicités