Jurassic Park

De Michael Crichton. Éditions Arrow, 1991. Science-fiction. Énième relecture, excellent bouquin. [400 p.]
Titre français : Jurassic Park ou Le Parc Jurassique (rare), 199?.
jpRésumé : « On a remote jungle island, genetic engineers have created a dinosaur game park.« 
Au cas où vous seriez très jeunes et/ou tombés dans une faille spatio-temporelle durant les 20 dernières années voici le pitch : des scientifiques ont trouvé comment ramener des dinosaures à la vie par clonage, financés par un millionnaire quelque peu excentrique qui a décidé d’en faire un zoo privé.
Cela faisait donc près de deux ans que je n’avais pas relu un livre de mon top 3, et j’ai très sérieusement pensé que ce ne serait pas celui-ci que je relirais en premier ! Cependant j’ai dû croiser le mot « dinosaure » trop de fois dans le mois, à moins que ce ne soit la très bonne plume de l’auteur ainsi que la cohorte de personnages qui me manquaient.

Lire la suite

Publicités

Lincoln, de Steven Spielberg

lincoln1Très bon film, axé sur le personnage du président Abraham Lincoln, figure emblématique de l’histoire des Etats-Unis, au sein de la tourmente politique déclenchée par sa décision d’abolir l’esclavage en ajoutant un amendement à la Constitution.

J’espérais un peu en voir plus de sa vie en tant qu’homme de lettres, philosophe et philanthrope ; mais le film ne concernait qu’une courte période de sa vie, et en même temps ces éléments y ont été insérés assez subtilement. C’est d’ailleurs à mon sens une de ses grandes forces : si l’intrigue avait été totalement politique, je pense que j’aurais décroché avant la fin. En fait, il est assez complet et met également en scène plein de petites choses se rapportant à la société, à la famille, aux amis de Lincoln. Je ne sais pas trop à quel point le scénario ou le caractère de Lincoln sont historiquement corrects ; mais le film donne un très bon sens d’authenticité, et je parierais que puisque Spielberg est américain et que Lincoln reste aujourd’hui une figure assez mythique dans l’histoire des Etats-Unis, le réalisateur a pris soin de ne pas trop s’écarter d’une certaine réalité, au moins d’un point de vue américain. (Qui a dit que l’Histoire était une question de perception autant que de faits réels ?)
De manière générale, la qualité de ce film est excellente tant au niveau technique que concernant le choix et le jeu des acteurs.
Je m’étonne toujours de la diversité de sujets et de qualité chez Spielberg. spielberg