Smith of Wootton Major

De J. R. R. Tolkien. HarperCollins, 2015. Conte / Essai. Excellente lecture. [209* p.]

Extended edition, présentée par Verlyn Flieger, illustrations de Pauline Baynes.*le conte en lui-même fait 56 pages.

Titre français : Smith de Grand Wootton / Ferrand de Bourg-aux-Bois, 1974

Première édition : 1967.

smithRésumé : Dans un petit village nommé Grand Wootton, la cuisine tient une place importante. Ainsi, tous les vingt-quatre ans, le Maître Queux confectionne le Grand Gâteau, destiné à vingt-quatre enfants du village. Le cuisinier du présent de l’histoire, homme de peu de qualité culinaire mais de fort ego, ajoute des piécettes et autres babioles pour les bambins en espérant pallier son manque de savoir-faire, dont une petite étoile retrouvée dans la maison de l’ancien Maître Queux. Son apprenti, qui l’a aidé à échapper au désastre en lui donnant un sacré coup de main, l’informe que l’objet vient de Faërie et que c’est donc loin de n’être qu’une « babiole », mais le chef n’en n’a cure, certain par son expérience bien plus grande que celle du jeunot que ces histoires de magie sont stupides pour un homme de son âge. Le jour de la fête, un enfant avale par mégarde l’étoile, qui se révèle effectivement appartenir à Faërie et lui en ouvre les portes.

Si Tolkien est à présent « connu » pour sa saga épique du Seigneur des Anneaux et le non moins épique Silmarillion, il aimait particulièrement les contes de fées, le folklore et les légendes, et en a également écrit quelques-uns.

Lire la suite

Publicités

Faërie (Feist)

De R.E. Feist. 2007. Merveilleux horrifique. Bonne lecture. [631 p.]
Titre original : Faerie Tale
faerieRésumé : « La maison du vieux Kessler était perdue dans les bois…
Une ferme splendide et pleine de recoins, où Phil et Gloria pensaient trouver le calme, loin de la ville et de l’agitation. Mais ce que trouvent leurs trois enfants est bien différent : d’étranges histoires de clairières hantées, de lueurs qui dansent dans la forêt et de trésors enfouis…
Tout un monde secret, enchanté par l’ancienne magie celtique et habité par de mystérieuses présences. S’agit-il des fées et du vieux peuple des légendes? Ou d’êtres plus dangereux, animés de désirs inquiétants ?…
Bientôt, ce qui avait la couleur du rêve se change en un terrifiant cauchemar. Des puissances oubliées se sont réveillées et convoitent les enfants. Pire encore: leurs âmes.« 
Un Feist assez différent des Chroniques de Krondor (seul autre livre que j’ai lu de lui), visant cette fois-ci un public adulte, avec des histoires de Petit Peuple qui n’ont rien à voir avec les gentils contes pour enfants.
Lire la suite