Le Rituel de l’ombre

De Giacometti et Ravenne. 2005. Thriller ésotérique. Bonne lecture. [384 p.]
rituelombreRésumé : « Mai 2005, Rome. Une archiviste du Grand Orient de France est assassinée au Palais Farnèse, suivant un rituel qui évoque la mort d’Hiram, fondateur légendaire de la franc-maçonnerie. A Jérusalem, un archéologue en possession d’un énigmatique pierre gravée subit un sort similaire. Le commissaire Antoine Marcas, maître maçon et son équipière, Jade Zewinski, qui abhorre les  » frères « , se trouvent confrontés aux tueurs implacables d’une confrérie occulte nazie, la société Thulé, adversaire ancestrale de la maçonnerie. Soixante ans après la chute du IIIe Reich, les archives des francs-maçons, dérobées par les Allemands en 1940, continuent de faire couler le sang. Quel secret immémorial se dissimule entre leurs pages jaunies ? »
Ayant bien aimé le premier livre de ces auteurs trouvé en bibliothèque, j’ai saisi à l’occasion leur première collaboration alors qu’elle tentait de m’éviter, petite édition poche glissée entre deux rangées de gros volumes qui semblaient la cacher aux regards…
Moment de lecture agréable dans l’ensemble – personnellement j’ai trouvé le début bien mieux écrit que la fin, le tissu narratif était plus complexe et c’était bien sympathique ! Autrement j’avais découvert ces deux auteurs par La Croix des Assassins, qui est à mon avis un petit peu moins bon que celui-ci question intrigue, mais on reste toujours sur du polar distrayant, soutenu de faits et thèses historico-ésotériques tout à fait sympathiques et, à mon sens, instructives.
J’ai souri en lisant que les auteurs « [ne conseillaient pas aux lecteurs de tester le mélange prétendument magique de leur fiction] ». Sait-on jamais ^^.
Chroniques d’ailleurs :  Let’s Be Extravagant
Publicités

La Croix des Assassins

De Éric Giacometti et Jacques Ravenne. Thriller ésotérique. Bonne lecture, facile à lire, et plutôt intéressante.
croixassassinsRésumé : « Une nouvelle race de tueurs a vu le jour, des initiés qui ne connaissent plus la douleur, ni physique ni morale. Des élites, patrons de multinationales et hommes politiques, qui ont abandonné toute humanité pour s’emparer du pouvoir suprême. Ce sont les membres de la loge Kadosh Kaos. Ce sont des Assassins… Quand la franc-maçonnerie découvre l’existence de cette loge sauvage, le commissaire Antoine Marcas est choisi pour infiltrer ce groupuscule qui ne cesse de s’étendre. Mais ce que Marcas ignore, c’est qu’il va devoir affronter un terrible secret séculaire que se sont disputé, dans le sang et le feu, les Templiers et la secte musulmane des Assassins. Jamais une mission n’aura mené le frère Marcas aussi loin. Car il devra, lui aussi, accepter de suivre la Croix des Assassins… Dans cette nouvelle aventure du commissaire Marcas, Giacometti et Ravenne révèlent une fois encore les liens occultes de l’Histoire et de la franc-maçonnerie – deux univers qui n’ont plus aucun secret pour eux et grâce auxquels ils ont définitivement renouvelé le genre du thriller ésotérique. »
Sous le vernis ésotérique se cache un bon thriller. Loin de refléter le côté théâtral du résumé officiel, le ton est assez léger, et tourne sans hésiter certains clichés en dérision. Le style est vif, l’intrigue organisée et assez prenante ; on entre effectivement (ou ce semble-t-il, je ne suis pas spécialiste) dans l’univers quotidien des francs-maçons, qui sert de cadre à l’histoire, et ses dérives, qui servent d’intrigue. Je n’ai ni très bon point ni très mauvais point à attribuer à cet ouvrage. La fin était bonne, sans plus, je n’ai pas eu ni de grosse surprise ni de réelle déception, mais par contre j’ai trouvé que c’était une bonne lecture d’approche du milieu de la franc-maçonnerie, que je ne connaissais que d’après un exposé scolaire (pas de moi). Les passages historiques m’ont parfois semblé un peu longuets, surtout qu’on ne voit pas tout de suite le lien avec l’intrigue contemporaine, mais ça allait quand même. La fin n’est pas extraordinaire mais j’ai lu bien pire. Les auteurs ont écrit d’autres livres ensemble, j’irais y jeter un œil à l’occasion. Le vrai petit plus du livre, ce sont les annexes à la fin, avec sources et sites* recommandés, et points résolument fictifs (ou disons défendus par une minorité qui se sent plus ésotérique que le reste).
* site non cité dans la biblio : http://www.miviludes.gouv.fr/ (lutte contre les dérives sectaires)

Les Héritiers de Stonehenge

De Sam Christer. 2011. Thriller. Bonne lecture.
Titre original : The Stonehenge Legacy, 2010.
heritiers
Résumé : « Huit jours avant le solstice d’été, un homme est massacré sur le site antique de Stonehenge, au cours d’un sacrifice à glacer le sang, devant une assemblée de fidèles cagoulés*. Quelques heures plus tard, l’un des plus célèbres chasseurs de trésors du monde se suicide dans son manoir. Il laisse à son fils, l’archéologue Gideon Chase, avec lequel il était brouillé, une mystérieuse lettre…
Formant équipe avec une intrépide policière du Wiltshire, Gideon ne tarde pas à découvrir une société secrète – une antique légion internationale entretenant depuis des millénaires le culte de Stonehenge. Avec à sa tête un nouveau chef charismatique et impitoyable, la secte accomplit maintenant des sacrifices humains rituels dans une terrifiante tentative pour percer le secret des Pierres. »
Et la dernière phrase que l’éditeur n’aurait jamais dû faire rajouter tellement que c’est drôle (encore plus quand vous avez fini le livre) : « Truffés de codes et de symboles, Les Héritiers de Stonehenge est un thriller au rythme haletant qui vous révélera des détails fascinants sur l’un des lieux les plus mystérieux au monde. » C’est une fiction, hein, pas un docu. Et les symboles… j’en ai pas croisé des masses ! (L’alphabet grec ? – quelle originalité !!!)
Je n’ai pas arrêté de penser à Artemis Fowl en lisant ce livre, à cause de Stonehenge surtout, et puis quelques autres détails (parce qu’il me faisait rire aussi je crois) – mais les deux livres n’ont pas tant de points en commun que ça ! En fait je le comparerais assez à Da Vinci Code, pour le côté « policier simili-ésotérique ». Je dis simili, parce que franchement ça va pas super loin, c’est plus pour monter une ambiance qu’autre chose, même si je ne doute pas que l’auteur ait pu avoir un minimum de boulot pour se documenter sur le coin (ou pas). Bref, c’est ni bon, ni mauvais, mais quelque part entre les deux, ça m’a distrait agréablement sans être non plus un coup de cœur, tout à fait digne d’un livre estampillé « Le thriller best-seller en Angleterre » (rien à voir avec les Anglais, hein, un best-seller est un best-seller – donc qui a séduit un public vaste). Pour ceux que la scène d’ouverture** convaincrait encore moins que moi : après, c’est un peu mieux ;). Le déroulement de l’enquête se tient à peu près malgré des débuts que j’ai trouvé cahoteux, les personnages sont autant développés que ceux des feuilletons policiers sur les grandes chaînes, et je n’ai pas vu venir un ou deux retournements de situation, ce qui était agréable. En fait le côté « policier » m’a paru de loin meilleur que le vernis « ésotérique ».
Un thriller pas mieux ni moins bon que des dizaines d’autres. Je conseille à ceux qui aiment le genre.
* Je viens de me payer un fou rire. J’avais d’abord copié-collé le résumé d’Amazon, qui avait une coquille et annonçait : « une assemblée de fidèles cagoules. »
**[Aaah, un sacrifice humain ! Oh mais attendez en fait j’étais prévenu par la 4e de couv… « à glacer le sang » ? vraiment ? Faut lire la scène dans un congélo pour que ça marche, alors ?]

Gótico

De Rafael Ábalos. 2011. Roman jeunesse hybride*. Excellente lecture.
Titre original : Kôt, 2007
*Roman jeunesse « inclassable », regroupant intrigue policière, fantastique, et occultisme sur fond historique.
gotico
Résumé : « Un vieil homme s’éveille sans mémoire dans un cachot médiéval. Une neurologue est retrouvée morte, le mot KôT marqué au fer rouge sur la main. Nicholas et Beth, deux lycéens brillants doivent résoudre des énigmes qu’on leur envoie par e-mail. Rien de commun à ces trois évènements, pourtant ils sont liés par un ténébreux secret qui peut changer le cours du monde… »

Lire la suite