Baruch

angeSpinoza s’appelle Baruch, de son petit nom. Baruch ! D’accord, à l’époque, quand je lisais en boucle A la croisée des Mondes, je n’avais pas fait de recherches sur l’origine de ce nom, mais c’est trop rare pour que je croie à une coïncidence, surtout au vu de toutes les références que Pullman y a soigneusement placées. Maintenant y’a plus qu’à retourner vers Spinoza et tenter de faire sens de ses écrits pour comprendre pourquoi un ange, cet ange, s’appelle ainsi…