My Favorite Fantasy Story

Ed. by Martin H. Greenberg. Daw, 2000. Recueil de nouvelles. Bonne lecture. [423 p.]

mffsRésumé : « Who do today’s top fantasy writers read–and why? This was the question posed to some of the most influential authors in the field today. This book is their answer. Here are seventeen of the most memorable stories in the genre, each one personally selected by a well-known writer, and each prefaced by that writer’s explanation of his or her choice. Here’s your chance to enjoy familiar favorites, and perhaps to discover some wonderful new treasures. In each case, you’ll have the opportunity to see the story from the perspective of a master of the field.« 

J’étais très enthousiaste à l’idée de lire cette anthologie, à la fois parce que je n’ai pas beaucoup lu de choses livres en anglais cette année et aussi parce que le thème et le principe me paraissaient très sympas. Cependant j’ai eu quelques difficultés à arriver au bout de ce livre.

Lire la suite

CRAAA

logo CRAAA bisSous cette acronyme aux allures corvidesques se cache en fait un événement organisé par Cornwall de la Prophétie des Ânes : le Challenge Recueils and Anthologies Addict !

Lire la suite

Little Lord Fauntleroy

De Frances Hodgson Burnett. Penguin Books, 1995. Roman jeunesse. Très bonne (re)lecture. [176 p.]

Première édition : 1886.

littlelordRésumé : « And so Cedric Errol – seven years old and living with his widowed mother in genteel poverty in New York – is swept away from his friends, the the grocer Mr Hobbs and Dick the boot-black boy. He is now Lord Fauntleroy, and must live in a castle in England with his rich, important and bad-tempered old grandfather who has a particular dislike of Americans. And the worst of it is that he will be parted from his dearest mamma. But Cedric will soon show his grandfather that the Old World has much to learn from the New.« 

Ce livre est un classique de la littérature jeunesse des temps anciens, et je ne me suis jamais complètement lassée ni de la plume de l’auteur ni de ses récits enfantins réconfortants. D’elle j’ai également lu et relu Le Jardin secret, et je connais la Petite Princesse grâce à son adaptation japonaise « Princesse Sarah » ; j’aimerais lire le livre un jour à l’occasion.

Lire la suite

De PàL en pis #2

Ce qui est bien c’est que depuis que j’ai arrêté d’aller à la médiathèque, ma PàL se réduit de façon considérable !
Non en fait c’est même presque l’inverse, en ce moment j’ai régulièrement des livres qui arrivent dans ma bibliothèque, encore et toujours ! =)
Cette semaine, ou plutôt la semaine dernière, c’est Lynnae qui m’a gentiment approvisionnée, prise de pitié en me voyant totalement démunie sur le principe de « tiens si tu veux que je te prête des livres va voir mon profil Livraddict et fais-toi plaisir ^^ » Inutile de dire que vu la variété et l’étoffement de sa bibliothèque, même en me limitant à ce qu’elle a lu (pour ne pas la coincer), ce que je veux vraiment lire, ce que je veux bien lire en français quand ce n’est pas la VO, et ce que je suis peu susceptible de trouver en bibliothèque (encore que vu ma résolution j’ai assez vite un peu mis ce critère de côté :D), je suis quand même revenue avec un tas de livres :

palenpis

More Weirds Things Customers say in Bookshop, de Jen Campbell
Loathsome London, de Terry Dreary (coll. Horrible History)

Lire la suite

The Old Man and the Sea

De Ernest Hemingway. 1952. Roman. Très bonne lecture.
Titre français : Le Vieil Homme et la mer.
oldmanRésumé : « Set in the Gulf Stream off the coast of Havana, Hemingway’s magnificent fable is the story of an old man, a young boy and a giant fish. In a perfectly crafted story, which won for Hemingway the Nobel Prize for Literature, is a unique and timeless vision of the beauty and grief of man’s challenge to the elements in which he lives.« 
L’histoire d’un vieil homme qui part pêcher et attrape un poisson, dit comme ça je ne trouve pas l’intrigue très emballante… Et effectivement, si vous cherchez un livre trépidant, plein d’action et de péripéties pour la semaine, il vaudrait mieux remettre cette lecture à plus tard ;).
Toutefois, et heureusement, cet ouvrage a des points particulièrement forts ! Cela n’a pas été un coup de cœur pour moi, et pourtant c’est la deuxième fois que je le lis, moi qui d’habitude ne lis que peu ce genre de littérature qui somme toute ne fait que raconter le quotidien, qu’il soit proche de nous ou lointain. Pourtant j’y suis retournée par envie car je me souvenais que, près de 10 ans plus tôt, ce livre m’avait bluffée.
Mon premier argument en sa faveur est que le livre est court : 99 pages dans cette édition, qui est de format moyen et écrit assez gros, donc entre 70 et 120 pages je pense selon les autres éditions. Une grosse nouvelle, ou un court roman, encore que personnellement je le trouve plutôt construit comme une nouvelle. Une bonne raison donc de tenter la lecture !
De plus cette longueur limitée donne plus de force à ce que l’auteur y raconte, et lui permet de prendre son temps sur des détails, des petites choses… Et c’est là le deuxième, très gros, point fort que je trouve à ce livre : sous des dehors de petite histoire assez simple, Hemingway aborde en fait plein de choses, toutes ces pensées, et également les souvenirs du passé, les repères du présent, les émerveillements et ressentis présents dans la tête de cet homme seul au milieu de l’océan, accompagné du poisson énorme et magnifique, qu’il a ferré presque par hasard. Plus l’histoire avance et plus l’homme est en position de faiblesse, physique et morale, même si l’histoire comporte quelques retournements de situation – et plus on a le droit à une incursion dans sa tête, dans la mer qui a toujours fait partie de sa vie, dans la souffrance physique qu’il éprouve, et dans la pêche qui pour ce personnage représente bien plus qu’un moyen de se nourrir.
Encore un petit argument pour finir de vous convaincre d’un jour ouvrir ce livre ? Le style de l’auteur est très abordable, très explicite. Les phrases et paragraphes sont très fluides, et on se retrouve à la fin sans y avoir vraiment pensé.
Un classique très abordable, à la fois poignant et magnifique.
Chroniques d’ailleurs :  Des lires des toiles

Ma PàL en cours

Voici les titres que j’ai dernièrement empruntés à la médiathèque (cela en fait-il une PàLMé ? Coin coin), et que je lirai donc très certainement dans le mois :
viergenoireVierge noire, de Philippe Mignaval — un polar peut-être tout naze, je n’en sais rien ! Mais j’ai eu l’impression que je pourrais au moins passer un moment de détente avec lui – du coup si c’est de la qualité ce sera une très bonne surprise 🙂
The Bamboo Sword and Other Samurai Tales, de Shuhei Fujisawa — Soyons fous, lisons de la littérature japonaise en anglais ! :p
Fractures, de Frank Thilliez (j’espère que je peux commencer par celui-ci… depuis le temps que je veux lire du Thilliez !)
The Old Man and the Sea, de Ernest Hemingway (en cours de lecture)
W3 : le sourire des pendus, de Nathalie Hug et Jérôme Camus 😀
Le Grimoire des loups-garous, d’Edouard Brasey Grimoire-des-loups-garous
The Picture of Dorian Grey, d’Oscar Wilde — j’adore Wilde, en plus c’est pour le challenge des 100 livres, et de toutes manières ça fait des années que j’ai envie de le lire.
La Disparue de Noël, d’Anne Perry — ça c’est de la faute du challenge Anne Perry organisé et suivi par Syl, que j’ai vu chez Bianca et consorts 😮
La Jeunesse de Picsou, de Don Rosa — réédition en gros format par Glénat 😀 (retour en enfance)
Pensées pour moi-même, de Marc-Aurèle, suivi du Manuel d’Epictète — commencé hier en attendant à la CPAM.
Ajoutez à cela des restes de la bibliothèque américaine :
A Christmas Carol, de Dickens (en attente pour une éventuelle LC 😉 — ce sera une relecture, et une première lecture en VO)
The Night Circus, de Morgenstern, dont j’attends beaucoup !
Plus un roman jeunesse gentiment envoyé par un auteur :
Les Lutins Urbains, t.1 : L’Attaque du Pizz’Raptor, de Renaud Marhic – également commencé ! romans.fiction-lutins.urbains.attaque.pizz.raptor-170-215(le site de l’éditeur)
Mes deux prochains billets seront très certainement sur les Lutins Urbains, puisque j’ai promis à l’auteur que je ne traînerais pas pour le faire ; et le Hemingway (c’est drôle, je n’ai lu que celui-ci de lui, et je ne connais pas la moitié de ses autres œuvres ne serait-ce que de nom). Ensuite je vois que le Marc-Aurèle est réservé pour un autre usager, qui en a peut-être besoin pour des cours… :s

Préparation du challenge des 100 livres (2)

challenge-des-100-livres-chez-biancaVoici mes deux dernières catégories, attenantes en partie à des titres qui ne me disaient rien ou des contenus que j’avais oubliés ou que je ne connaissais pas (d’où le besoin de temps pour les constituer.
D’abord, afin de garder un peu de suspense par rapport à ma liste finale :p, les « chefs d’œuvres » ou « classiques » que je ne lirai pas, certainement pas pour ce challenge et peut-être même jamais :
Angélique marquise des anges, Anne Golon
A Rebours, Joris-Karl Huysmans
Au bonheur des dames, Émile Zola
Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell
Avec vue sur l’Arno, E.M Forster
Barry Lyndon, William Makepeace Thackeray
Belle du Seigneur, Albert Cohen (techniquement j’en ai lu la moitié !)
Blonde, Joyce Carol Oates

Bonjour tristesse, Françoise Sagan
Cent ans de solitude, Gabriel Garcia Marquez
Chéri, Colette
Don Quichotte, Miguel Cervantès
Du côté de chez Swann, Marcel Proust
Gatsby le magnifique, Francis Scott Fitzgerald
Home, Toni Morrison
L’adieu aux armes, Ernest Hemingway
L’écume des jours, Boris Vian

L’insoutenable légèreté de l’être, Milan Kundera
La condition humaine, André Malraux
La Princesse de Clèves, Mme de La Fayette
Le nom de la rose, Umberto Eco (déjà tenté !)
Le père Goriot, Honoré de Balzac
Le rapport de Brodeck, Philippe Claudel
Le temps de l’innocence, Edith Wharton
Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos
Les mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir
Les piliers de la Terre, Ken Follett
Les racines du ciel, Romain Gary
Mrs Dalloway, Virginia Woolf
Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee
Pastorale américaine, Philip Roth
Tous les matins du monde, Pascal Quignard
Un roi sans divertissement, Jean Giono
Une prière pour Owen, John Irving
Vent d’est, vent d’ouest, Pearl Buck
Ensuite ceux que j’ai, au contraire, retenus – ceux-là, même si le challenge se finit sans que je les ai tous lus, se retrouveront peut-être dans ma PàL un jour. Je ne suis pas certaine de les aimer, bien sûr, mais j’ai au moins la volonté de mettre mon nez dedans !
Agnès Grey, Anne Brontë
Anna Karenine, Léon Tolstoï
Crime et Châtiment, Féodor Dostoïevski
De Grandes Espérances, Charles Dickens
Des Fleurs pour Algernon, Daniel Keyes
Des Souris et des Hommes, John Steinbeck
Frankenstein, Mary Shelley (lecture scolaire jamais finie !)
Kafka sur le rivage, Haruki Murakami
Jane Eyre, Charlotte Brontë
L’Affaire Jane Eyre, Jasper Fforde
La Dame aux camélias, Alexandre Dumas Fils (d’où est tiré l’opéra La Traviata)
La Route, Cormac McCarthy
Le Cœur cousu, Carole Martinez
Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas
Le Fantôme de l’opéra, Gaston Leroux
Le Portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde
Le Maître et Marguerite, Mikhaïl Boulgakov
Le Prophète, Khalil Gibran
Les Malaussène, Daniel Pennac
Lettre d’une inconnue, Stefan Zweig (nouvelle)
Les mystères d’Udolfo, Ann Radcliff
Millenium, Larsson Stieg
Nord et Sud, Elisabeth Gaskell
Pilgrim, Timothy Findley
Rebecca, Daphne Du Maurier
Rouge Brésil, Jean Christophe Ruffin
Soit 26 livres, plus Peter Pan et la Dame en blanc de Collins qui sont dans ma PàL du mois, soit 28%, ce qui est je trouve tout de même un bon pourcentage étant donné que la liste recoupe un peu tous les domaines et genres, et que je n’aime pas tout ! Plus 34 que j’ai déjà lus, dont 10 que je relirai peut-être (voir billet précédent), si j’arrive au bout de la liste j’aurais lu très exactement 60 livres sur la centaine 🙂 (on verra, mais je me sens motivée, là !).
N’hésitez pas à me contacter pour des LC, je n’en ai jamais fait mais ça peut être l’occasion de tester ;).

Préparation du challenge des 100 livres (1)

challenge-des-100-livres-chez-biancaMe voilà en train de créer ma liste de lecture relative au challenge des « 100 livres à avoir lus ».
Ce premier billet concerne les titres que j’ai *déjà* lus.
Voici déjà ceux que j’ai déjà lus, et que je suis à peu près (ou absolument, dans certains cas !!) certaine de ne pas relire :

1984, George Orwell

Alice au Pays des merveilles, Lewis Carroll
Charlie et la chocolaterie, Roald Dahl
Docteur Jekyll et Mister Hyde, Robert Louis Stevenson
Dune, Frank Herbert
Fahrenheit 451, Ray Bradbury
L’attrape-cœur, J. D. Salinger
L’étranger, Albert Camus
La gloire de mon père, Marcel Pagnol
La ligne verte, Stephen King
Le chien des Baskerville, Arthur Conan Doyle
Le dernier jour d’un condamné, Victor Hugo
Le lièvre de Vaatanen, Arto Paasilinna
Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupery
Le Rouge et le Noir, Stendhal
Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepulveda
Les Chroniques de Narnia, C.S. Lewis
Les Hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë
Madame Bovary, Gustave Flaubert
Miss Charity, Marie-Aude Murail
Robinson Crusoé, Daniel Defoe
Une Vie, Guy de Maupassant
Sa Majesté des mouches, William Goldwin
Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline

Ensuite vient ma liste « bonus » : les livres que j’ai déjà lus, relus, rerelus, etc. et qui pourraient encore tenter de me tendre une embuscade un soir d’hiver, dans un moment de faiblesse (surtout quand je les ai en plusieurs exemplaires, n’est-ce pas…). Je n’ai pas encore relu tous les livres de cette liste, en fait, mais d’autres sont comme des petites (ou grosses) bêtes douées de parole… En tous cas je les ai déjà lus une fois (le principe du challenge), donc je vais essayer de ne pas trop piocher dedans, ou au moins d’alterner avec d’autres que je n’ai jamais lus !

A la croisée des mondes, Philip Pullman 
Dix petits nègres, Agatha Christie
Dracula, Bram Stocker
Fondation, Isaac Asimov
Harry Potter à l’école des sorciers, J.K Rowling
L’appel de la forêt, Jack London
La nuit des temps, René Barjavel
Le meilleur des mondes, Aldous Huxley
Le Seigneur des Anneaux, J. R. R. Tolkien  Relis-moi Relis-moi Relis-moi Relis-moi
Les quatre filles du Docteur March, Louisa May Alcott
Voilà ceux que j’ai pu écarter (ahem…) d’office du challenge, en attendant que je finisse mon long périple sur Google afin de déterminer si je vais lire ou pas le reste, que je n’ai pas lu, et dont je ne connais pas le contenu – élément essentiel pour moi afin de déterminer si je me plonge ou pas dans un livre.
J’ai déjà passé un certain nombre de minutes (heures ?) à classer des titres en « oui » (même si certains m’enchantent plus que d’autres), pendant que d’autres résumés me tiraient des grimaces d’effroi :p. J’espère vous donner ma liste finale d’ici deux jours grand maximum.

Premier challenge !

challenge-des-100-livres-chez-biancaBianca de des livres, des livres ! propose un challenge dont le principe m’a bien plu, et pourrait coller à mes listes de lecture plus ou moins fortuites et très peu ancrées dans un temps précis : il s’agit d’une liste de 100 « classiques », tous genres confondus, que nous allons tenter de lire en se répartissant la tâche, dans un temps non limité. Je suis tout à fait d’accord avec Charlotte de Books and cups of tea : c’est un bon challenge pour débuter dans le principe :).
Lancement et détails du challenge par ici.
En fait ça tombe très très bien parce que j’avais la résolution cette année d’insérer des lectures « culture gé » au milieu de mes lectures plaisir habituelles. Tess d’Urberville en était une, Pride and Prejudice aussi, et j’avais de toutes manières prévues d’en lire d’autres, sans me forcer à lire tout et n’importe quoi, y compris des choses qui me rebutent totalement (genre Zola, que j’ai déjà testé), mais simplement en m’informant sur les auteurs et livres qu’en fait je ne connais que de nom. Ainsi de temps en temps il se trouve forcément un ou deux titres que je retiens, et que j’imagine pouvoir lire sans trop de souffrance et même un minimum de plaisir 😉 :p
Parmi ceux ci-dessous j’en ai déjà repéré certains que j’ai envie de lire.
Aussi d’autres que j’ai déjà trop lus / pas envie de relire, et d’autres que je ne lirai pas parce que j’en ai suffisamment entendu parler pour que ça ne me dise rien / que j’ai déjà testé d’autres livres du même auteur.
Ensuite il y a tous ceux que j’ai relu il n’y a pas longtemps, ou que je comptais relire un jour.
Et aussi, bien sûr, ceux que je ne connais pas du tout, ou juste de nom, sans avoir aucune idée de ce que ça raconte °.°
Je ferai peut-être une liste plus détaillée, en mettant mes choix de lecture primaire et secondaire, plus une pile bonus « Si je craque je relirai celui-ci que je connais déjà trop bien » (Il y en aura très probablement quatre dedans ^^ <3).
La Liste :

1984, George Orwell
A la croisée des mondes, Philip Pullman
Agnès Grey, Agnès Brontë
Alice au Pays des merveilles, Lewis Carroll
Angélique marquise des anges, Anne Golon
Anna Karenine, Léon Tolstoï
A Rebours, Joris-Karl Huysmans
Au bonheur des dames, Émile Zola
Avec vue sur l’Arno, E.M Forster
Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell
Barry Lyndon, William Makepeace Thackeray
Belle du Seigneur, Albert Cohen
Blonde, Joyce Carol Oates
Bonjour tristesse, Françoise Sagan
Cent ans de solitude, Gabriel Garcia Marquez
Charlie et la chocolaterie, Roald Dahl
Chéri, Colette
Crime et Châtiment, Féodor Dostoïevski
De grandes espérances, Charles Dickens
Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes
Des souris et des hommes, John Steinbeck
Dix petits nègres, Agatha Christie
Docteur Jekyll et Mister Hyde, Robert Louis Stevenson
Don Quichotte, Miguel Cervantès
Dracula, Bram Stocker
Du côté de chez Swann, Marcel Proust
Dune, Frank Herbert
Fahrenheit 451, Ray Bradbury
Fondation, Isaac Asimov
Frankenstein, Mary Shelley
Gatsby le magnifique, Francis Scott Fitzgerald
Harry Potter à l’école des sorciers, J.K Rowling
Home, Toni Morrison
Jane Eyre, Charlotte Brontë
Kafka sur le rivage, Haruki Murakami
L’adieu aux armes, Ernest Hemingway
L’affaire Jane Eyre, Jasper Fforde
L’appel de la forêt, Jack London
L’attrape-cœur, J. D. Salinger
L’écume des jours, Boris Vian
L’étranger, Albert Camus
L’insoutenable légèreté de l’être, Milan Kundera
La condition humaine, André Malraux
La dame aux camélias, Alexandre Dumas Fils
La dame en blanc, Wilkie Collins
La gloire de mon père, Marcel Pagnol
La ligne verte, Stephen King
La nuit des temps, René Barjavel
La Princesse de Clèves, Mme de La Fayette
La Route, Cormac McCarthy
Le chien des Baskerville, Arthur Conan Doyle
Le cœur cousu, Carole Martinez
Le comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas
Le dernier jour d’un condamné, Victor Hugo
Le fantôme de l’opéra, Gaston Leroux
Le lièvre de Vaatanen, Arto Paasilinna
Le maître et Marguerite, Mikhaïl Boulgakov
Le meilleur des mondes, Aldous Huxley
Le nom de la rose, Umberto Eco
Le parfum, Patrick Süskind
Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde
Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupery
Le père Goriot, Honoré de Balzac
Le prophète, Khalil Gibran
Le rapport de Brodeck, Philippe Claudel
Le Rouge et le Noir, Stendhal
Le Seigneur des Anneaux, J. R. R. Tolkien
Le temps de l’innocence, Edith Wharton
Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepulveda
Les Chroniques de Narnia, CS Lewis
Les Hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë
Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos
Les Malaussène, Daniel Pennac
Les mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir
Les mystères d’Udolfo, Ann Radcliff
Les piliers de la Terre, Ken Follett
Les quatre filles du Docteur March, Louisa May Alcott
Les racines du ciel, Romain Gary
Lettre d’une inconnue, Stefan Zweig
Madame Bovary, Gustave Flaubert
Millenium, Larson Stieg
Miss Charity, Marie-Aude Murail
Mrs Dalloway, Virginia Woolf
Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee
Nord et Sud, Elisabeth Gaskell
Orgueil et Préjugés, Jane Austen
Pastorale américaine, Philip Roth
Peter Pan, James Matthew Barrie
Pilgrim, Timothy Findley
Rebecca, Daphne Du Maurier
Robinson Crusoé, Daniel Defoe
Rouge Brésil, Jean Christophe Ruffin
Sa Majesté des mouches, William Goldwin
Tess d’Urberville, Thomas Hardy
Tous les matins du monde, Pascal Quignard
Un roi sans divertissement, Jean Giono
Une prière pour Owen, John Irving
Une Vie, Guy de Maupassant
Vent d’est, vent d’ouest, Pearl Buck
Voyage au bout de la nuit, Louis-Ferdinand Céline

Bordemarge

De Emmanuelle Nuncq. 2012. Fantasy / Aventure jeunesse. Bonne lecture, mais quelques ratés vraiment dommages.
bordemargeRésumé : « Un mousquetaire rebelle quitte le château de Bordemarge au galop. Après avoir fomenté un coup d’État, Le duc Silas a lancé ses troupes de pirates sur les traces de Roxane, l’héritière légitime du trône, qui a réussi à s’enfuir. Violette, bibliothécaire déprimée, aurait adoré lire ce genre d aventures rocambolesques. Aussi, le jour où, pour échapper à ses ennemis, Roxane traverse un tableau magique qui donne sur le monde réel et envoie Violette à sa place à Bordemarge, cet échange est l’occasion rêvée pour la bibliothécaire de troquer son quotidien contre des péripéties incroyables. Saura-t-elle déjouer les plans de l’infâme Silas ? Une chose est sûre : à Bordemarge, tout est possible, il suffit de le vouloir ! »
Encore un livre qui ne m’ôtera pas mes réserves sur la sur-médiatisation des jeunes auteurs, premiers romans, et blablabla. Concernant celui-ci je ne me rappelle pas s’il a été tellement encensé ou pas, mais il ira dans ma pile de « ratés » essentiellement pour des questions techniques. Y a-t-il vraiment eu un comité de relecture ? Pour un livre aussi petit, les problèmes sont relativement nombreux dans l’équilibre narratif : changements de style et de ton un peu violents, passages très moyens au milieu de très bonnes idées, et un paragraphe qui a failli me faire arrêter ma lecture, au début, car carrément redondant avec un de ses très (trop) proches congénères, et donc totalement inutile et agaçant !

Lire la suite