Je suis à l’Est !

De Josef Schovanec. Pocket, 2013. Témoignage. Très bonne lecture. [281 p.]

jesuisalestRésumé : « Josef Schovanec n’est pas fou. Ni luxembourgeois, tchèque ou plutonien. Il n’est pas non plus un génie. Il est autiste. Diplômé de Sciences-Po, docteur en philosophie, Josef maîtrise une dizaine de langues, mais n’a pas parlé pendant plusieurs années. À huit ans, il était capable de présenter un exposé d’astronomie mais restait presque inapte au discours social. Est-ce son intelligence, la vivacité de son esprit, son sens de l’humour ? Josef est spécial… comme tout un chacun. Un témoignage salutaire qui contribue à changer notre regard sur l’autisme.« 

J’ai piqué ce livre à un membre de ma famille concerné par l’autisme, à qui je l’avais offert il y a quelques années – je l’ai lu, corné de partout pour repérer des passages, et je lui ai racheté un exemplaire neuf pour me garder celui-ci dans ma bibliothèque parce qu’il m’a fasciné et que je compte le relire un jour, et/ou le prêter.

Lire la suite

Publicités

Strange Superstitions and Curious Customs of the Ancient World

De Alicia et Matheos Chrysostomou. Mercier Press, 2006. Anthologie. Bonne lecture. [122 p.]

Version française : pas trouvée, n’existe probablement pas

strangesuperstitionsRésumé : « When husbands from the oriental province of Pem left home on a journey of longer than twenty days duration, their wives were entitled to take another husband in the interim. *** According to the ancient Irish Brehon laws, a wife could annul her marriage if her husband was obese, or if he was a gossip who would brag of his bedroom antics.  *** Spartans going into battle ensured their hair was combed and well groomed as they considered it improper to die with untidy hair.  *** The Romans used a plaster composed of spiders’ webs soaked in oil and vinegar to staunch the flow of blood from minor gashes.  *** In one ancient Ethiopian tribe, the wives of tribal members were shared. Anyone committing adultery with the wife of the tribal chief, however, was fined a sheep.  *** A compilation of the oddest, most eccentric and truly bizarre customs, laws and superstitions of our forefathers. Alicia and Matheos Chrysostomou have combed the planet to bring you the very best of the very odd.« 

Lorsque j’ai vu ce livre dans la pile des désherbés de Lynnae, je lui ai plus ou moins sauté dessus : les cultures et superstitions étrangères, la période antique, la langue anglaise, le format court… tout me laisser présager un très bon moment.

Lire la suite

Horrible Histories : Oxford

De Terry Deary. Scholastic, 2007. Histoire humoristique. Très bonne lecture. [96 p.]

Illustrations : Martin Brown

Collection : Gruesome Guides

hhoxfordRésumé : « Oxford takes readers on a gore-tastic tour of the streets of Oxford, exposing all of its most scurrilous secrets. With the frightful full-colour map tourists can plot their path to the past – take a punt past corpse-ridden Christchurch and go skeleton-spotting at the cruel and crumbling castle. Burning bishops, blood-soaked streets and student scraps, it’s a trip no Horrible Histories fan will want to miss!« 

Quand je suis passée près du Waterstones de High Street, Oxford, il y a deux mois, je me suis dit que ce titre était incontournable, et que j’allais le prêter à Lynnae qui m’a fait découvrir cette très bonne collection.

Lire la suite

Un coupable presque parfait

De Robin Stevens. Flammarion Jeunesse, 2016. Policier. Excellente lecture. [356 p.]

Titre original : Murder Most Unladylike, 2014 ; trad. par Faustina Fiore.

coupableRésumé : « Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de sciences étendue dans le gymnase. Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à résoudre mais d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau.« 

Lu dans le cadre d’un partenariat avec Flammarion Jeunesse

En introduction je dirais que je choisis mes livres de partenariat selon deux axes : ce qui correspond à mes lectures habituelles, ma zone de confort, et ce qui au contraire me permet de m’en détacher un peu. J’essaie d’alterner, et en fait comme je reste quelqu’un de curieux ce n’est pas très compliqué.

Lire la suite

La plus grande cuillère à riz du monde

De Sirisombath. Editions Kotoji, 2012. Documentaire. Bonne lecture. [99 p.]
Sous-titre : Ou 50 choses utiles et inutiles à connaître sur le Japon.
Illustrations : Olivier Romac.
cuillerearizRésumé : « Connaître un pays, c’est à la fois comprendre les mécanismes généraux qui le gouvernent, par exemple les principales religions qui y sont pratiquées, ses données économiques et politiques, mais aussi observer les petites choses inutiles de tous les jours : un héros de dessin animé ambassadeur, ne plus porter de cravate pour sauver de l’énergie, toutes ces choses qui en disent long sur un peuple. Cet ouvrage peut se lire et se relire dans n’importe quel ordre, un livre pour tous les passionnés ou simples curieux de ce pays fascinant qu’est le Japon.« 
J’avais repéré ce livre pour la première fois lors d’une journée en l’honneur du jumelage Nancy – Kanazawa (la ville à la fameuse lanterne aux pieds irréguliers, que je connaissais déjà car Nancy en possède une offerte par sa ville jumelle dans un espace vert où je vais souvent me promener). Les auteurs étaient présents dans un hall de la mairie et dédicaçaient leur ouvrage sur fond d’exposition de certaines « planches » (texte + illustrations de certains faits choisis). J’avais lu quelques-unes de ces pages sans me décider à l’acheter mais en admirant le travail soigné, peut-être un peu trop « grand public » pour mes goûts, peut-être pas une priorité de lecture, mais tout de même un bel ouvrage visiblement, et probablement plaisant à lire.
Aline ayant elle craqué dessus, le livre s’est retrouvé naturellement dans la pile qu’elle m’a prêté récemment.
Je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé. Je ne suis pas à proprement dire déçue, je pense que ce projet de livre – qui se tient tout à fait – a été correctement exécuté, mais je lui ai trouvé un certain nombre de défauts qui ont quelque peu entaché ma lecture, et un contenu qui n’a pas tout à fait répondu à mes attentes personnelles.

Lire la suite

More Weird Things Customers Say In Bookshops

De Jen Campbell. Editions Constable, 2013. Perles. Excellente lecture. [121 p.]
weirdthingsRésumé : « Weird Things Customers Say in Bookshops was a Sunday Times bestseller, and could be found displayed on bookshop counters up and down the country. The response to the book from booksellers all over the world has been one of heartfelt agreement: it would appear that customers are saying bizarre things all over the place – from asking for books with photographs of Jesus in them, to hunting for the best horse owner’s manual that has a detailed chapter on unicorns. 

« I had such a crush on Captain Hook when I was younger. Do you think this means I have unresolved issues? »

More Weird Things Customers Say in Bookshops has yet more tales from the antiquarian bookshop where Jen Campbell works, and includes a selection of ‘Weird Things…’ sent in from other booksellers across the world. The book is illustrated by the BAFTA winning Brothers McLeod. »

Parmi tous les livres d’humour que j’ai pu lire je vous conseille celui-ci sans hésiter !
Jen Campbell est auteur de poésie et de nouvelles, et elle travaille actuellement dans une librairie au Nord de Londres. Depuis quelques temps elle regroupe dans des recueils les perles de ses clients. Celui-ci est son deuxième publié, comme l’indique plus ou moins le titre.

Lire la suite