Horrible Histories : Oxford

De Terry Deary. Scholastic, 2007. Histoire humoristique. Très bonne lecture. [96 p.]

Illustrations : Martin Brown

Collection : Gruesome Guides

hhoxfordRésumé : « Oxford takes readers on a gore-tastic tour of the streets of Oxford, exposing all of its most scurrilous secrets. With the frightful full-colour map tourists can plot their path to the past – take a punt past corpse-ridden Christchurch and go skeleton-spotting at the cruel and crumbling castle. Burning bishops, blood-soaked streets and student scraps, it’s a trip no Horrible Histories fan will want to miss!« 

Quand je suis passée près du Waterstones de High Street, Oxford, il y a deux mois, je me suis dit que ce titre était incontournable, et que j’allais le prêter à Lynnae qui m’a fait découvrir cette très bonne collection.

Si j’ai l’œil sur cette ville depuis que je sais que Tolkien y a vécu et écrit le Seigneur des Anneaux (qui est ma Bible), et que je sais qu’elle a inspiré beaucoup d’autres écrivains que j’adore ou ai adoré (CS Lewis, Philip Pullman, Oscar Wilde, Lewis Carroll – bon lui je l’aime un peu moins mais ça reste à mon avis un génie littéraire trop méconnu des rôlistes utilisant l’épée vorpale, récemment Connie Willis…), je ne pouvais pas dire que je la connaissais très bien, que ce soit sa géographie, sa culture ou son histoire (même si je savais qu’elle renfermait une des plus anciennes universités du monde), peut-être même bien LA plus ancienne). J’y étais passée il y a trois ans avec quelques amis mais nous n’avions fait qu’un tour assez rapide de la ville.

J’ai profité de l’Oxonmoot 2016 pour passer quelques jours faire de l’exploration dans ce que je considère à présent comme la plus belle ville du monde, aucun contre-argument ne pouvant être ne serait-ce que considéré ! J’ai dévoré de la culture, des façades, de l’Histoire, des flèches, des tours, des remparts, des pierres, de la science et de la littérature pendant ce qui m’a semblé être plutôt 15 que 5 jours, et je suis revenue en France en ayant un peu plus d’idées sur l’histoire d’Oxford que les colleges, Alice Liddell, et les débuts de la paléontologie avec Buckland et son Megalosaurus.

C’est donc en connaisseuse amatrice mais néanmoins avertie d’Oxford que j’ai ouvert ce petit livre tout bleu avec des bouts cradouilles dedans, ce qui fait tout le charme et le caractère des livres de Terry Deary. Et quand il s’agit d’Oxford, il suffit de se pencher pour ramasser les morceaux sanglants, car la ville a vu quantité de guerres de religion, de rixes entre étudiants et citadins, de pendaisons et autres meurtres plus ou moins légaux, de seigneurs ou gouvernements locaux tyranniques et sanguinaires, quand la politique étrangère ne s’en mêlait pas.

L’ouvrage contient également pas mal d’anecdotes et de jeux de mots non-violents sur des figures de la ville ou des parties de son histoire (mes traductions ou adaptations du texte) :

Visiting the pub « Eagle and Child », where Tolkien and his mates met, might become a bad hobbit.

La reine Victoria, ayant lu et apprécié « Alice au pays des merveilles », écrivit une lettre à Lewis Carroll pour le féliciter et lui dire qu’elle serait très honorée de recevoir son prochain livre. L’universitaire Carroll, ou Charles Dodgson de son vrai nom, la prit au mot et lui envoya un traité de mathématiques.

 Le fils de William Buckland, dont je vous parlais plus haut, à quant à lui fait frémir pas mal de ses invités car il avait l’obsession de goûter un maximum d’insectes et animaux.

Une lecture à la fois légère et enrichissante que je recommande à tous les anglophones – je sais que cet auteur a été partiellement traduit mais je ne trouve pas de trace d’une traduction des Horrible History pour le moment.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Horrible Histories : Oxford »

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s