Tolkien Reading Day 2016

TSlogo

Entrer une légende

Cela fait bien des années que je suis au courant de ce rendez-vous littéraire, sans vraiment le suivre, tout en y jetant un coup d’œil, et sans forcément être plongée dans une des œuvres du Professeur.

Je vous en avais jeté quelques mots l’année dernière, ainsi qu’une brève citation (parmi mes préférées !).

Aujourd’hui je suis plongée dans Smith of Wootton Major, une relecture associée de découvertes car mon édition comporte bien plus que le petit conte. Une occasion pour moi, j’espère, de vous donner envie de découvrir un peu plus de Tolkien que les pavés épiques que tout le monde connaît plus ou moins.

Un petit tour sur la page de l’éminente et internationale Tolkien Society pour savoir vers quoi se diriger : chaque édition est l’occasion d’explorer un thème précis, parmi les nombreux chers à l’auteur. 2016 est axé autour de : « Life, Death, and Immortality ». Je ne vous ferai pas l’injure de traduire. En effet nous commémorons également cette année le centenaire de la terrible bataille de la Somme, à laquelle le jeune Ronald avait participé bien malgré lui, et perdu des amis chers.

The flower did not wither nor grow dim; and they kept it as a secret and a treasure. The smith made a little casket with a key for it, and there it lay and was handed down for many generations of his kin; and those who inherited the key would at times open the casket and look long at the Living Flower, till the casket closed again: the time of its shutting was not theirs to choose.

smith

Site de l’éditeur (version australienne… °.° Enfin vous aurez les références et le résumé !)

Ce passage n’est pas seulement en lien avec la vie ou l’immortalité, en tous cas bien moins nettement que d’autres citations extraites d’autres textes ; cependant j’ai eu un peu de mal à trouver ce thème dans Smith, où il apparaît de manière très différente que dans the Lord of the Rings par exemple, et ça a été encore plus difficile de choisir un passage sans vous dévoiler trop de l’histoire. Mais c’est un extrait qui me plaît et me parle, un de ces moments délicats et plein de cet espoir un peu fasciné dont Tolkien aime parsemer ses histoires.

Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s