Sur la route de Blue Earth

De Joseph Monninger. Flammarion [Tribal], 2014. Roman jeunesse / ado. Lecture distrayante. [251 p.]
Titre original : Finding Somewhere, 2011
surlarouteblueearthRésumé : « Hattie et Dolorès s’ennuient ferme dans leur petite ville du New Hampshire. Lorsqu’elles apprennent que Speed, un vieux cheval, doit être euthanasié le lendemain, les deux amies décident de le sauver.
Au volant d’un van, les voilà embarquées dans un road trip à travers les Etats-Unis pour lui trouver un endroit serein pour mourir. Un voyage parsemé de rencontres au détour du chemin.« 
Je remercie les éditions Flammarion de m’avoir envoyé ce livre.
Encore une fois j’avais des a priori sur cette lecture, tout autant que sur Lune Mauve, et dans l’ensemble j’avais bien ciblé les deux livres.
Ce livre est en effet un exemple typique de littérature légère pour jeunes adolescent(e)s : deux adolescentes (16 et 18 ans en fait, mais le texte peut s’adresser à largement plus jeune, je dirais vers 12 ans sans souci) qui partent pour un road trip à travers l’Amérique pour garantir une retraite à un cheval moribond.

J’ai trouvé, comme « prévu », le thème du cheval très largement exploité, le côté passion dépassant largement toutes considérations techniques sur l’animal. Autrement dit, ça m’est allègrement passé au-dessus de la tête, j’aime bien les bêtes mais je n’ai jamais nourri de passion dévorante pour les équidés, et à côté je n’ai pas l’impression de sortir enrichie de ma lecture. C’est d’ailleurs le principal défaut que je trouve à ce livre, ainsi qu’à tous ses camarades de genre : même si je ne m’ennuie pas forcément trop en le lisant j’en ressors toujours avec l’impression de n’avoir en fait rien lu de substantiel (ou trop peu), ce qui me dérange beaucoup car j’aurais pu passer cette heure et demie (c’est écrit très gros et le style est très simple) à lire autre chose, ou même à éclater mon score au dernier jeu Facebook à la mode, tant qu’à faire. Je n’y ai pas trouvé non plus d’humour particulièrement apte à me faire activer mes abdominaux, ni comme je le disais de style littéraire amusant ou original. C’est juste un bouquin avec deux filles et un cheval.
Les autres thèmes abordés (famille, amitié, maladie, culture / géographie, amour) sont très prévisibles et restent assez superficiels, mais la plupart des dialogues sonnent justes et j’ai trouvé les deux filles assez sympathiques avec leurs rêves, leurs envies, leur enthousiasme, mais aussi leur rationalité. En fait hormis les chevaux qui semblent tourner à l’obsession pour les deux jeunes filles, j’ai trouvé que le deuxième thème le mieux abordé était celui de la maladie de Dolorès, et les histoires de famille autour des deux héroïnes. Cela reste un ouvrage court et destiné à un public assez jeune, mais je n’ai pas de mauvais points à lui attribuer ; au contraire je le conseillerais sans souci à ceux qui cherchent des lectures légères ou qui aiment ce genre de livres.
NB : Quelques petites choses techniques qui m’ont dérangées : « Cold Play » (le groupe de musique, orthographié ainsi) – le cheval qui mesure « seize mains » au garrot (je n’aurais pas choisi cette option de traduction, je ne vois même pas de quelle mesure elle parle* ! Heureusement une note de bas de page donne une conversion en cm.)
* Il paraîtrait que c’est une mesure désuète, utilisée uniquement pour mesurer les chevaux, et uniquement aux États-Unis et Royaume-Uni. La traduction française me semble donc un peu tirée par les chevaux – heu, cheveux, parce que concrètement elle ne sert à rien ; ou alors s’il y avait un équivalent spécifique à l’équitation en France, j’aurais bien aimé qu’on me l’apprenne dans la même page.
Une lecture qui n’était pas faite pour moi, mais en aucun cas une mauvaise lecture !
Publicités

2 réflexions au sujet de « Sur la route de Blue Earth »

  1. Ta chronique vient de me convaincre qu’il est inutile d’aller galoper m’en procurer un exemplaire. L’histoire me semble trop légère pour que cela me donne envie de mettre le pied à l’étrier. 😛

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s