The Night Circus

D’Erin Morgenstern. 2011. Roman merveilleux jeunesse. Coup de cœur. [490 p.]
Titre français : Le Cirque des rêves.
nightcircusRésumé :
Ceci n’est pas un livre, c’est un spectacle.
Munis de votre billet d’entrée, laissez-vous tenter par un chocolat chaud accompagné de beignets à la crème chantilly, choisissez une des nombreuses tentes rayées de noir et blanc qui vous entourent, comme autant d’îlots mystérieux au milieu d’odeurs de pop-corn et de caramel chaud, et savourez le spectacle quel qu’il soit : entrez dans l’atmosphère en deux tons du Cirque des Rêves*…
Ce livre a été une claque comme je n’en ai pas eu depuis un bail, et sur un thème qui m’a ramené presque 15 ans en arrière, à l’époque où je découvrais avec fascination les aventures d’un petit sorcier dans un monde plein de magie étrange à tous les tournants… La même année, ou la suivante, suivant toujours le filon Gallimard Folio Junior du CDI, je suis tombée sur les Mondes de Crestomanci (+ Ma soeur est une sorcière, Les Magiciens de Caprona, et heu, au moins un autre dont j’oublie toujours le titre il me semble), de Diana Wynne Jones – et même si c’était pas autant une claque j’ai également apprécié trouver, dans ces livres, une magie en même temps douce et violente, présente un peu partout, et dévoilée petit à petit. Pensez aussi Contes de Terremer d’Ursula le Guin, ou simplement la poésie subtile et détaillée de la plupart de films de Miyazaki, et vous aurez peut-être une idée pas trop fausse de l’endroit où cette histoire peut vous emmener, et de quelle manière. J’ai aussi pensé à Philip Pullman (A la croisée des mondes, Sally Lockhart) pour la manière dont la romance est amenée et utilisée à l’intérieur de l’intrigue, et aussi d’autres détails, personnages ou concepts.
Quand je lis ce genre de livre l’émerveillement est presque toujours au rendez-vous, j’aime sentir l’auteur développer son monde petit à petit devant les yeux du lecteur, m’identifier aux personnages eux-mêmes en proie à la surprise, à la joie, au doute selon les situations. Ici, c’est exactement ce qui s’est passé, selon les axes majeurs de l’histoire, ou plutôt de l’univers : plusieurs histoires, destins ou rencontres qui viennent finalement s’entremêler, comme par magie ! Deux magiciens adversaires préparant leurs pions pour une compétition mortelle ; lesdits compétiteurs, ignorant exactement ce que l’on attend d’eux ; un gamin de la campagne rêvant d’évasion – ainsi que les divers personnages peut-être pas si secondaires que ça (d’autres lecteurs n’auront probablement pas le même point de vue sur qui sont les personnages « principaux »), qui gravitent autour des premiers cités, et également autour d’eux-mêmes dans certains cas.

Si vous souhaitez lire un roman YA dans l’air du temps, passez votre chemin.
Si vous avez envie de lire une romance passionnée dégoulinante de je-t’aime-moi-non-plus toutes les 10 pages, laissez tomber.
Si vous êtes d’humeur à lire un livre plein d’action ou que vous êtes totalement allergique aux descriptions, lisez autre chose.
Si vous pensez que les livres jeunesse et les cirques sont destinés aux enfants, vous risquez de passer à côté.
Si vous n’êtes pas prêts à admirer le spectacle et à battre des mains à la fin de la performance de chaque artiste, revenez plus tard.
J’ai passé plus de deux semaines à lire ce livre, et même si sur le plan de mes lectures ça me met abominablement en retard (non, en fait, pas plus que d’habitude !), j’ai apprécié chaque minute passée dans le Cirque des Rêves, ou à attendre sa venue, selon les chapitres. Les descriptions, bien que rarement longues, se retrouvent fréquemment afin de tour à tour poser le décor ou provoquer l’émerveillement. Bien que le livre ne soit pas à proprement parler un livre d’aventures, il y a tout de même plein de passages narratifs avec des actions, des péripéties, des retournements de situation – simplement le rythme reste tout de même assez posé, jusqu’à la moitié du livre environ, quand les choses commencent à évoluer vraiment, et pas forcément dans le sens prévu par les circonstances d’introduction ! On alterne entre les personnages, mais aussi entre plusieurs périodes de temps – j’ai mis quelques chapitres à comprendre qu’on faisait des allers-retours « passé »/ »présent » – globalement plutôt 1880 ou plutôt 1900, car les évènements se déroulent sur environ 20 ans en tout et pour tout. Pour le reste, tout, tout est superbement équilibré, léger et complexe à la fois : le cadre, l’atmosphère, les relations entre les personnages, les différentes intrigues et sous-intrigues…
J’ai même pas encore lu la conclusion mais je veux quand même écrire cette critique avant, parce que quelle que soit la fin – et, vu la plume et les idées de l’auteur, je doute qu’elle me ravisse moins que le reste même si elle pourrait bien tout à fait ravir mon cœur ! – je trouve qu’il n’y a plus assez d’écrivains de ce genre, ou qu’ils sont irrémédiablement noyés dans des masses parfois très (trop) médiocres. Bien sûr certains aimeront moins que d’autres, c’est le lot de tous les livres, mais il y a là un sacré potentiel pour nous faire rêver.
Il va probablement falloir que je fasse une pause avant d’entamer le prochain bouquin, je n’ai pas envie d’abandonner le Cirque trop vite.
[Edit : après finition totale de ma lecture, je confirme : si vous aimez ce style d’histoire, foncez foncez foncez c’est juste trop trop chouette 🙂 ]
* En français dans le texte 🙂
Chroniques d’ailleurs : Lectures trollesques, La tête dans les livres, Les mots de Mélo, La biblio de Gaby
Publicités

8 réflexions au sujet de « The Night Circus »

  1. Je l’ai lu en décembre et j’ai adoré chaque moment de ma lecture. Effectivement, ce livre est un peu un ovni, rien ne lui ressemble e c’est ce qui fait son charme. J’ai eu du mal à passer à un autre livre une fois ma lecture achevée…

  2. Voilà un billet passionné qui est un régal à lire 😉
    J’ai aimé aussi, un peu moins que toi à cause de quelques longueurs mais tu me donnes presque envie de le relire avec tes yeux ! 😉

  3. Kimy, rp1989 : J’ai envie de dire, si vous le sentez bien il y a je pense peu de chances que vous soyez déçu(e)s 😀 Et, du coup, j’ai *vraiment* envie de relire les Dianna Wynne Jones, ou pourquoi pas d’autres livres du même style si vous avez des suggestions 😀

  4. Je l’avais déjà dans ma Wish-List, mais là ça me donne envie de le lire dans la minute ! Malheureusement la bibliothèque est fermée jusqu’à mi-août, je vais devoir patienter encore un peu ! ^^

    • Ah et celui-ci je l’avais moi-même emprunté, sinon je t’aurais envoyé mon exemplaire ! ^^ Mais oui je pense que ce sera tout à fait ton genre, je n’ai pas trop de doutes là-dessus. C’était une très belle lecture, je m’en souviens encore.

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s