Superman Returns

De Bryan Singer. 2006. Bon (?) film. Un grand moment, mais peut-être pas comme les scénaristes l’espéraient !
[Nombreuses incohérences (x2, car je ne suis pas très regardante, quand je regarde un film je suis l’action, point barre. C’est assez rare que ça me frappe, surtout pendant le visionnage !)]
supermanreturnsRésumé : « Alors qu’un ennemi de longue date, Lex Luthor, tente de l’affaiblir en lui dérobant tous ses superpouvoirs, Superman doit faire face à un problème d’un autre genre : Lois Lane, la femme qu’il aime, est partie mener une nouvelle vie loin de lui. Mais l’a-t-elle vraiment oublié ?
Le retour de Superman sera donc ponctué de nombreux défis puisqu’il devra se rapprocher de son amour tout en retrouvant sa place au sein d’une société qui semble ne plus avoir besoin de lui. En tentant de protéger le monde qu’il aime de la destruction totale, Superman se retrouve au centre d’une aventure incroyable qui le mènera des fonds de l’océan à des milliers d’années lumière de notre galaxie. » [Allocine]
Superman est un des super-héros que j’aime le moins, car il est trop lisse, trop simple. En même temps, ses pouvoirs sont trop über-cheatés et donc ça a tendance à devenir du n’importe quoi à vraiment tous les niveaux et faire des films ou séries super pas intéressantes. (Références :  un ou deux films et la série animée des 90s). Dimanche soir, rien à la TV sauf ça, je me dis hop allons-y, lançons-nous, au pire si c’est trop ennuyeux on mettra un DVD à la place.

Cependant celui-ci a pris des dimensions intéressantes… mais je crois qu’à défaut d’article il me faudrait plutôt faire un genre de liste.
Attention spoilers, inévitablement. (Je ne garantis pas d’avoir mis tous les numéros dans l’ordre exact, par contre)
1. Début du film : « Ah, je crois que je l’ai déjà vu, je me rappelle de cette caverne de cristaux ». Mon copain : « non, pas forcément, cette caverne ils la mettent dans tous les films. » (Effectivement 5 min plus tard je réalise que je n’ai pas vu ce film.)
2. Scène où il est tout jeune et court/vole dans les champs. Il saute deux fois à plus de 5m de haut mais ça ne semble le choquer que lorsqu’il atterrit sur un silo. Il n’y aurait pas eu de silo… Bah il aurait probablement pas remarqué, je suppose.
3. Les scientifiques trop intelligents ont prévu de faire décoller une navette spatiale du dos d’un Boeing. Mais oui, mais oui. Et l’avion est plein de civils qui veulent « faire partie » du grand moment, sinon ce ne serait pas suffisamment du n’importe quoi.
4. Oh mince, la navette n’a pas réussi à se décrocher. Comme par hasard. Je veux pas dire, mais je ne suis pas persuadé que le décollage n’aurait pas endommagé sérieusement l’avion même sans ça. Heureusement, Superman est là.
5. C’est gentil de s’occuper de la navette, Superman, mais tu sais, les gens là-dedans ils sont équipés pour survivre dans l’espace, et la navette a très bien supporté l’incident. Tu devrais plutôt t’occuper de sauver les passagers de l’avion qui eux ne sont pas équipés, sont beaucoup plus nombreux, et sont un peu en danger de s’écraser vu qu’il y a eu des dégâts importants, non ?
5 bis. Quelques longues secondes plus tard, Superman finit par lâcher sa navette spatiale, et se retourner vers l’avion qui – oh, quelle surprise ! – est en train de piquer sérieusement. Mince alors. Superman, qui avait agrippé la navette très logiquement par le dessous, décide cette fois-ci de tester une nouvelle technique : il le chope par l’aile. Oui, je sais. C’est triste. Forcément, l’aile pète au bout de quelques dizaines de mètres de chute. Eh oui. Superman a l’air ennuyé, voire paniqué. Les passagers aussi. ça devrait être un moment de tension dramatique du film, mais en fait là tout de suite je me demande comment il a réussi à se faire embaucher comme journaliste.
5 ter. L’autre aile a fini par casser aussi – et là c’est l’illumination, soudain, pour Superpasdoué : il faut se placer en-dessous de l’avion pour l’arrêter ! En même temps plus trop le choix vu qu’il y a plus d’ailes (je regrette vaguement qu’il n’ait pas tenté de le retenir par l’aileron arrière). L’avion finit par se planter à la verticale le nez dans un stade de baseball ; quand il « redescend » en position verticale, les spectateurs applaudissent sans même savoir s’il y a des blessés, appeler la police, ou porter secours aux passagers (qui vont étonnamment tous très bien sauf quelques bosses). Non, non, juste vive Superman qui nous a évité d’être écrabouillés. Tous des psychopathes.
6. Le méchant fait pousser des cristaux. Si, si. Ne pas chercher à comprendre, c’est magique. En 15 secondes, un petit cristal de 10 cm plongé dans l’eau devient un roc de plusieurs mètres de long et large.
7. Plan du méchant : faire pousser un super-continent de cristaux magiques qui va progressivement submerger les autres continents. J’applaudis pour l’idée, il fallait oser. Je m’attends à voir Vil Coyote à la prochaine scène.
8. Le méchant, avec un bout de kryptonite dans sa main nue, explique que c’est « un cristal hautement radioactif ». Pas « pour Superman », non, non. De quoi se poser des questions.
9. Moi : « Mais, Superman devrait pas pouvoir approcher, le méchant a fait pousser de la Kryptonite en masse ! » (on le voit lancer un cristal creux avec un bout de kryptonite dedans dans la mer, et ensuite les cristaux poussent). Mon copain : « Mais non la kryptonite ça pousse pas. » Hélas, j’avais bien compris. Les cristaux poussent (voir 6.), et la kryptonite à l’intérieur pousse aussi. Intérieurement au film, c’est assez logique.
10. Quand on voit ce que le continent de cristaux donne, on se demande d’abord s’il y aura moyen de faire pousser quelque chose dessus, et aussi comment le méchant qui a un super bateau luxueux et meublé avec goût peut avoir envie de vivre là-dessus… Bref, ses rêves de grandeur paraissent sérieusement bizarre. Dommage que les cristaux poussent toujours (ou pas ? j’étais un peu perdue à ce moment) et mettent donc l’humanité en danger, sinon à la place de Superman j’aurais cassé ses moyens de transport et laissé le bad guy sur son caillou, ça lui aurait vite fait les pieds je pense. 😀
11. Et donc, alors que le fils de Superman (ouais je sais je spoile à mort, mais on s’en doute dès le début) s’évanouit à moitié en approchant un tout petit bout de kryptonite, son père se pose sans aucun signe avant-coureur sur un immense continent de kryptonite. Ouais, y’a une micro-couche de cristal dessus. Ne me faites pas rire, c’est juste pas cohérent. Il faut que le méchant lui dise qu’il y a de la kryptonite pour qu’il se sente mal. Temps de réaction encore beaucoup trop long.
12. Enlève ta robe, Loïs, avant de sauter dans l’eau pour sauver Superman !… Bon ben encore un personnage qui nage très bien avec ses habits. Étrange, mais presque commun de nos jours.
13. Superman à l’hôpital, sans lunettes, sans son habit : Loïs ne reconnait pas Clark Kent, avec qui elle bosse tous les jours. C’est les lunettes, dixit mon homme. S’il a ses lunettes, tout le monde le voit comme Kent ; sans lunettes c’est évident que c’est Superman. CQFD. Bienvenue à Metropolis.
Le seul point cohérent et presque intelligent du film, c’est le méchant qui a prévu une aiguille de kryptonite pour poignarder Superman. Malheureusement, c’est un détail. A coté on appréciera la musique, les décors, les costumes, etc. ça reste un film de super-héros, les dialogues tout comme les performances des acteurs ne m’ont paru ni excellents ni catastrophiques, je recommande donc à ceux qui aiment ce genre de film.
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s