Le Briseur d’âmes

Roman policier allemand, de Sebastian Fitzek. 2012. Thriller psychologique. Pas mal du tout.
briseurd_amesRésumé : « Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, elles sont vivantes et ne présentent pas la moindre trace de maltraitance physique. Mais elles sont psychiquement anéanties, comme privées de conscience… D’où le surnom que la presse lui a donné : le Briseur d’âmes. Caspar, un amnésique interné dans une clinique spécialisée, n’aurait jamais imaginé croiser son chemin.
Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans l’établissement, coupés du monde, en compagnie du Briseur d’âmes. Et cette fois, il tue ! »
J’aime beaucoup l’intrigue dans l’intrigue, les histoires qui s’encastrent les unes dans les autres. Le rythme est bon, les indices laissés au compte-gouttes, l’intrigue très probablement résolvable à mi-lecture, mais hélas je suis trop bon public pour arriver à prendre du recul, me sortir de atmosphère oppressante, et y réfléchir sérieusement. Je me laisse bêtement happer par l’histoire, qui est assez prenante, et je me contente de sourire sadiquement quand le héros se prend les revers de médaille :D. Mais bien sûr ! C’était donc ça… Juste un bon livre.
Chroniques d’ailleurs : La tête dans les livres
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s