Georges Cuvier, naissance d’un génie

De Philippe Taquet. 2006. Biographie. Pas ce que je cherchais, mais bonne lecture.
cuvier
J’ai fait une recherche informatique sur je ne sais plus quoi l’autre jour, et de fil en aiguille, une idée en amenant une autre, j’ai fini par taper « Cuvier » dans le catalogue de la médiathèque. J’avais deux excellents motifs de m’intéresser à ce livre, précisément.
Cuvier, que je ne connais en fait que fort peu, surtout comparé à la fois à la complexité du personnage et également à ses (très) nombreuses recherches et publications : un nom qui ressort assez vite lorsqu’on s’intéresse au monde préhistorique. Je me rappelle particulièrement une série de vignettes (« BD ») issue une fois de plus de mon encyclopédie « Dinosaures », qui place Cuvier comme étant l’homme qui a décrit le Mosasaure. Dans quelle mesure cela est-il vrai ou important pour la science, je n’en sais trop rien – mais je m’attendais à en avoir la réponse dans cet ouvrage.
Finalement j’ai eu deux déceptions : d’abord, ce tome est le premier d’une biographie pensée en trois volumes : un premier sur la jeunesse du personnage, le deuxième sur sa carrière scientifique, et un troisième sur ses qualités et carrières administratives. La deuxième déception est que le deuxième tome (celui qui m’intéresse en priorité, donc) n’est pas à la bibliothèque, et pour cause : il n’a pas encore été publié, ni même peut-être écrit, car la bibliographie du professeur Taquet s’est encore allongée ces dernières années. Je ne peux cependant pas le blâmer de continuer ses recherches, après tout dans son cas cela parait plus être une vocation qu’un métier.

Néanmoins, même si je l’ai lu en diagonale à la recherche de choses qui m’intéressaient vraiment et que je n’ai pas tout à fait trouvées, ce livre me parait être un excellent livre d’études. Énormément de sources (80 pages de notes à la fin), beaucoup d’extraits de lettres ou de publications, des informations par centaines sur la vie de G. Cuvier, ses amis, ses mentors, ses modèles, ses vues sur la Révolution Française (n’avais même pas noté qu’il avait vécu ça…), ses études scientifiques, les espèces qu’il a étudiées, ce qu’il a étudié en elles, etc. En fait beaucoup trop d’informations à mon goût, moi qui pensais avoir sa vie entière en ce seul volume ! Mais certainement passionnant tout de même, bien organisé par chapitres chrono-thématiques, et surtout bien écrit ; l’avantage avec les scientifiques c’est qu’ils ont le sens de la cohérence et de la synthèse (!)
Ma deuxième raison de lire ce livre était Philippe Taquet lui-même. C’est une pointure en termes de paléontologie française, et peut-être même mondiale, à en juger par ses titres, ses nombreuses expéditions sur le terrain et ses publications. (Chercher « CV Philippe Taquet » ou « publications Philippe Taquet » pour un PDF avec plus de détails). C’est aussi un nom que j’ai depuis longtemps dans ma base de données scientifique mentale :).
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s