L’Arcane des Épées

De Tad Williams. 2006-2009. Fantasy. Très bonne lecture.
Titre original : Memory, Sorrow, and Thorn, 1988-1993
Publié en trois tomes initialement, peut être aussi trouvé en quatre tomes ; cette édition en contient huit.
tronedudragon
Résumé : « Simon, quatorze ans, n’a jamais quitté le château du Hayholt où il a grandi dans les jupes des chambrières. Il n’a jamais connu son père et sa mère. Un jour, il deviendra mage, pourvu que le destin lui soit favorable.
Un mystère plane sur le grand château. Le roi Jean, tueur du dragon Shurakai et souverain de toutes les nations humaines, est à l’agonie. Bientôt son fils aîné, le prince Elias, ira siéger sur le Trône du Dragon. Et des complots se trament dans l’ombre. La mort du roi Jean est très attendue. Elle pourrait libérer un terrible maléfice…
En fait, c’est la conquête du pays par les hommes, cinq siècles plus tôt, qui a créé le malaise. Les Sithis, anciens maîtres de la terre, ont brusquement disparu. Seraient-ils morts ? Peu plausible : ils sont immortels. Alors, il y a un problème, et Simon n’en sait rien. Seule une société plus ou moins secrète, la Ligue du Parchemin, voit venir le danger. De grands desseins sont en jeu. Pour que survive le monde, Simon devra résoudre un jour l’énigme légendaire des Épées du Pouvoir. Mais on ne l’a pas prévenu. »
Cette saga fantasy en 8 tomes est une lecture distrayante que je conseille à tous. Ce n’est pas du « jeunesse », mais le style est classique, un peu à la manière de Feist, Eddings ou Tolkien (ou Robert Jordan, bien que lui je n’ai pas aimé contrairement aux autres). Certains déploreront peut-être le manque d’originalité du monde, mais je ne suis pas vraiment d’accord, on est très loin d’un plagiat de quoi que ce soit et l’auteur a ses particularités, ses mythes bien à lui, ses personnages qui évitent les stéréotypes ou les reprennent de manière personnelle. Des aventures et rebondissements à foison, des héros qui n’ont pas que du bol, des légendes bien expliquées et reprises quand il le faut, un arrière-fond politique où on ne se perd pas (ou moins que dans d’autres sagas), un style dynamique : j’avais lu les 7 premiers tomes il y a plus d’un an, je me suis remise dans le dernier (enfin disponible à la médiathèque) il n’y a même pas deux jours, et en fait de ne pas arriver à reprendre le fil j’ai eu l’impression de me retrouver propulsée à la page 150 en 10 minutes… Bon en fait j’ai dû mettre un peu plus de temps mais je me suis à nouveau trouvée happée tant par l’histoire que par l’écriture ^^.
Bref, si vous êtes devenus allergique à la fantasy « trop simple, trop classique » suite aux Catherine Dufour ou autres Glen Cook ou Justine Niogret, laissez tomber. Sinon, foncez.
Une critique plus développée, par un site de référence* : http://www.elbakin.net/fantasy/roman/cycle/l-arcane-des-epees-30  Attention cependant, cette critique est tellement développée qu’elle dévoile un peu de l’histoire. Les petits résumés peuvent vous être utiles pour vous décider ou simplement avoir les titres et couvertures, mais la critique finale est peut-être un peu trop détaillée si vous voulez vraiment tout découvrir par vous-même.
* J’adore Elbakin.net, mais je sais que certains de ses membres ne partagent pas du tout mes goûts de lecture ; c’est entre autres par certains d’entre eux que j’avais vu descendre Feist de manière presque incendiaire, alors que ce n’est pas en soi un mauvais auteur, de mon point de vue. Il ne fait qu’écrire des choses assez simples, à la limite de la lecture jeunesse.
Chroniques d’ailleurs :  Blog-O-Livre
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s