Soudain dans la forêt profonde

D’Amos Oz. 2005. Conte. Bonne lecture.
soudainRésumé : Ce conte doux-amer commence dans un village presque comme tous les autres, près d’une forêt.  Un jour, tous les animaux, bétail, chiens, chats, oiseaux, poissons, jusqu’aux plus petits insectes, en ont disparu, le laissant vide, morne, gris, sans bruit. Des décennies plus tard, les adultes n’osent même plus en parler, en font un tabou – cela a-t-il seulement eu lieu ? Les animaux ne seraient-ils pas plutôt des chimère, des contes pour enfants ? Maya et Matti, deux enfants, n’y croient pas. Ou pas tout à fait. Un jour, pour lever leurs doutes, ils décident de mener l’enquête par eux-mêmes, d’aller à la rencontre, dans la forêt profonde, de Nehi, le démon maléfique qui aurait enlevé tous les animaux.
Encore une référence que j’ai trouvée en lisant autre chose, je ne me souviens plus quoi ! Une agréable surprise que ce conte israélien, dont le rythme est un peu différent de ce à quoi je suis habituée (les contes de différentes cultures ont quasiment toujours des rythmes et formules différents). Apparemment il y a beaucoup à dire sur Amos Oz en tant que figure philosophique et politique, mais je ne le connais pas du tout, et j’ai effectué ma lecture sans ces informations.
On y retrouve des histoires de tolérance / intolérance, d’amitié, de mesquinerie, et d’espoir aussi. Je conseille à tous ceux qui aiment les contes.
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s