Tiramisu

Sans mascarpone, que je trouve bizarre, ni Amaretto ou autre alcool, parce qu’on n’en est pas fan.
Ingrédients (pour environ 3 gros ramequins et un moule à cake / tupperware*) :
  • 8 petits suisses
  • une trentaine de boudoirs (j’aime bien en mettre plutôt 40 en tout mais c’est vous qui voyez)
  • 3 oeufs
  • 80 gr de sucre (+ un peu d’extrait de vanille, ou une partie en sucre vanillé)
  • l’équivalent d’une grosse tasse de café froid
  • 3/4 de tablette de chocolat noir + un peu de lait pour en faire une sauce
  • un peu de cacao maigre en poudre
* rajouter juste 2 petits suisses et un peu plus de boudoirs /chocolats pour faire 4 verrines de plus

Préparation :
Attention à tout bien préparer (étapes 1.) avant de monter le tiramisu (étapes 2.), sinon vous aller avoir d’un côté la crème qui retombe et de l’autre le chocolat qui brûle pendant que vous vous dépatouillez avec les biscuits. C’est pas compliqué en soi, mais il s’agit de s’organiser ! 🙂
  • Boudoirs : 1. Je commence par couper une vingtaine de boudoirs en deux avec un couteau à scie, parce que je fais des petites verrines dans lesquelles le boudoir complet ne passe pas, et j’en utilise aussi beaucoup pour dresser mon ‘gros’ tiramisu (2 demis boudoirs ça passe à la place d’un complet, mais pas l’inverse). Les boudoirs ça fait déjà des miettes en temps normal, mais quand vous les coupez c’est long et en plus vous vous trouvez vite envahi de miettes ! 2. Ensuite quand vous monterez votre gâteau il va falloir les tremper dans le café, mis au préalable dans une coupelle / assiette creuse : humectez les deux faces du biscuit, vite fait. Le biscuit ne doit en aucun cas ni s’écraser sous vos doigts ni être mouillé au cœur, sinon vous allez avoir du café qui va dégouliner au fond de vos plats et votre tiramisu va être quelque peu en bouillie par endroits. Ne vous en faites pas, le biscuit va s’humecter entièrement tout seul le temps qu’il sera au frigo 🙂
  • Crème : 1. Mélangez les petits suisses, le sucre, les jaunes d’œufs. Battez avec un fouet jusqu’à ce que ce soit bien lisse et qu’on ne voie plus qu’il y a de l’œuf dedans (couleur blanche et plus jaunasse). 1 bis. Incorporez les blancs montés en neige avec une spatule plate – retournez la crème tout doucement, tout va finir par se mélanger sans que les blancs ne se cassent. Au final ça doit être plus « mousseux » que la crème de départ, et ça doit se tenir un peu plus (ça « bloblote ») 2. Vous n’avez plus qu’à étendre des couches de crème à votre convenance.
  • Chocolat : 1. Cassez le chocolat en petits bouts, mettez-les dans une casserole avec un peu de lait (pas trop pour commencer). 2. Mettre la casserole à chauffer, faire attention à touiller de temps en temps. La deuxième fois que j’ai fait cette recette j’étais contente, j’avais réussi à mettre juste assez de lait pour que le chocolat ne redurcisse pas quand j’éteignais le gaz, et reste liquide le temps que je refasse des couches de biscuits.
En bref :
1. Préparez tout ce que vous pouvez, qui peut vraiment être laissé en attente sans surveillance : la crème de base, les boudoirs sortis de leur emballage et coupés, le café dans une coupelle, le chocolat froid dans sa casserole.
2. Mettez votre première rangée de biscuits au café au fond de vos plats, et aussi un peu sur les côtés si vous voulez et si vous avez de la place pour le faire.
3. Enchaînez couche de biscuits / couche de chocolat fondu à napper sur les biscuits- si vous n’avez pas noyé vos boudoirs ça se fait très bien avec une (autre) spatule : versez le chocolat, et étalez-le à peu près uniformément / couche de crème.
4. Finissez par une couche de crème lissée, saupoudrez de cacao maigre OU de copeaux de chocolat.
5. Mettez le tout au frigidaire pendant au moins 4h (12h c’est mieux)
Remarques diverses :
Quand c’est frais ou quand ça a passé plusieurs heures au froid, ça n’a pas ni le même goût, ni la même texture. La première fois que j’ai fait cette recette je pensais l’avoir ratée : crème trop écœurante, avec un goût de vanille trop prononcé pour moi, aspect du tiramisu pas très ragoûtant… En fait après l’avoir mis au frigidaire c’était complètement différent : la crème avait « pris », était devenue mousseuse et légère, et tout à fait agréable au goût ; les boudoirs étaient fondants car correctement imprégnés de café  – j’ai aussi vu que j’en avais trop mis sur les boudoirs du gros tiramisu car le fond du plat baignait un peu dedans. Le chocolat n’avait pas complètement redurci et formait une couche agréable entre les biscuits et la crème.
La deuxième fois je n’avais plus de café, j’ai fait un expresso à la place : le goût du café est plus fort, presque trop par endroits !
Je pense qu’il faut aussi doser le chocolat et le sucre selon les goûts de chacun – sachant que le café n’est pas sucré, et le chocolat noir+lait moins que le chocolat au lait, il doit y avoir moyen de décliner la recette en changeant les proportions de chacun de ces ingrédients, et aussi en mettant du chocolat au lait à la place du chocolat à dessert (noir).
Publicités

Déposer un petit caillou blanc

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s